Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de la souris jaune

amitie

Amour Chrome :))

11 Janvier 2024, 19:32pm

Publié par LaSourisJOne

Roman ado.

Entendu sur France Culture lors d'une interview à propos de la sortie de son nouveau livre Une Vie qui se cabre, Sylvain Pattieu romancier et historien est un auteur que j'ai eu très envie de découvrir. C'est chose faite grâce à ce premier livre que je suis parvenue à trouver, "Amour Chrome", et je ne suis pas déçue : cela me donne vraiment envie de découvrir ses autres livres et univers, très différents les uns des autres semble-t-il.

Ici, un roman ado, au coeur d'une cité. Au plus proche d'adolescents de 14 ans et d'un lycéen un peu plus âgé, d'un groupe d'ados dont on va voir les rouages et le fonctionnement quotidiens. L'écriture colle à l'époque et au milieu, surtout au début du livre j'ai trouvé ; on n'est pas obligé de connaître la signification de tous les mots, quelques uns sont restés un peu mystérieux pour moi ! On suit le jeune et sensible Mohamed-Ali, secret, ne manquant pas de passion : il graffe secrètement la nuit, on est donc amenés à découvrir et approcher d'un peu plus près cet univers. Et puis il est amoureux... Premiers amours, innocence des premières fois, force des premiers espoirs, et surtout beauté des communions et des partages de cet âge...

Evidemment, la drogue pour certains autres personnages du roman, et le cortège d'affres qu'elle entraine n'est pas occultée. 

Et puis le foot, l'amitié, les changements sensibles au coeur de sa personnalité...

Vraiment chouette découverte, un livre que j'ai presque lu d'une traite.

. Amour Chrome, Sylvain Pattieu, L'Ecole des Loisirs, 2021 

Voir les commentaires

Rouge tango

16 Décembre 2023, 16:37pm

Publié par LaSourisJOne

Roman policier.

Alors j'ai enchainé. Avec le tome 2, enfin la suite sans être totalement la suite, en tout cas les mêmes personnages et le même contexte après Bleu Calypso : cette fois, l'alchimie n'a pas pris... 

Le contexte : nous sommes aux abords de Montpellier, et Niels, presque quinqua ou quinqua, est retiré d'une vie dans les assurances, il a changé de vie et est indépendant, vivant de la confection et de la vente de leurres dans le domaine de la pêche. Il a rencontré Lizzie, la fille de son meilleur ami et voisin, il est amoureux, ils vivent ensemble... Et son petit monde d'amis (ses repères) gravite autour de lui.

Dans le premier tome, une série de meurtres est survenue aux abords des étangs et là... La tranquillité ne va pas tarder à nouveau à être troublée, cette fois parce que l'ami de tous, Malik, le geek qui s'occupe de leurs sites internet a disparu, et qu'on retrouve chez lui, un peu de son sang et le corps d'un homme... 

Alors, tout ce petit monde entre en ébullition pour retrouver Malik.

Comment dire ce qui m'a déçu... Ce livre-ci est beaucoup moins drôle, percutant ; je l'ai trouvé bavard, avec de nombreuses scènes inutiles et verbeuses. Je n'ai pas adhéré aux personnages tels qu'ils sont campés dans ce deuxième opus, j'ai trouvé qu'ils étaient devenus caricaturaux. Dommage ! Pauvre Niels, victime de la caricature de lui-même au plus haut point : pourquoi était-il besoin de nous le faire perclus de douleurs parce que très vieux (quinqua !!), courbé en deux dans la plus grande partie du livre parce qu'il a mal au dos ? Qu'est ce que ça vient dire ? Qu'est ce que ça apporte ? Tous sont très caricaturés, cette fois, donc, la relation amoureuse et l'intrigue aussi. On nous entraine dans le pire milieu de la pègre marseillaise (à Montpellier) et encore une fois un des proches de la petite bande est de plein fouet concerné et à l'origine d'une partie des crimes, ça fait beaucoup je trouve...

J'ai trouvé que c'était devenu poussif. Evidemment quelques passages fonctionnent bien (aux abords du lac à la terre rouge, la traque de Niels, Lizzie et Vieux Bob et des deux malfrats), mais dans l'ensemble mon ressenti est moyen. D'autant que certains passages m'ont carrément énervée : ce héros, d'abord, dans sa façon de concevoir le monde et les politiques tous pourris (tellement facile...) m'a déçue.

Le dénouement, de même, est tiré par les cheveux...

J'attendrais plus du suivant, si je devais m'y atteler... 

Merci cependant à mon fils à l'origine de cette découverte.

. Rouge tango, Charles Aubert, Slatkine and Cie, 2019 ; Pocket. 

Voir les commentaires

Bleu Calypso :))

13 Décembre 2023, 22:15pm

Publié par LaSourisJOne

Roman policier.

Eh oui, vous avez bien lu ! C'est improbable, et pourtant... Tout arrive, n'est-ce pas ? Moi qui n'aime pas les romans policiers (c'est même écrit thriller sur la quatrième de couv' !!), eh bien celui-ci m'a conquise.

Evidemment, je ne l'aurais jamais lu spontanément. Il a fallu l'entremise de mon fils, très convainquant car très conquis par ce livre pour me donner envie d'essayer. Et je ne l'ai plus lâché, prise dans une lecture comme on aime très addictive ! 

C'est donc l'histoire d'un type, Niels, sans doute âgé d'environ 45 ans, retiré dans un havre de paix paisible, aux abords de Sète dans le Sud. Il a changé de vie, aspirant à cette tranquillité et a créé sa micro entreprise spécialisée dans la vente de leurres pour la pêche. Ce cadre de vie et son activité sont posés de façon très agréable à lire, déjà. Il y a son univers où il est bien, ses amis, dont Vieux Bob qui vit dans une cabane non loin de la sienne... Et puis un jour... Niels trouve un corps en allant pêcher. Et tout commence...

Une enquête, mais pas que, les personnages qu'il campe ont une certaine importance, on s'y attache plutôt efficacement ; et puis, on sait très vite que la turbulente et pétillante fille de Vieux Bob ne le laisse pas indifférent... L'enquête ne manque pas de rebondissements et ne vire pas au gore toutes les 3 pages, donc cela m'a parfaitement convenu. Une lecture vraiment plaisante !

Grand merci à mon fils pour la découverte et le partage.

. Bleu calypso, Charles Aubert, Pocket, 2020

Voir les commentaires

Rupture et conséquences :))

9 Octobre 2023, 21:41pm

Publié par LaSourisJOne

Roman.

J'ai découvert ce livre et cette auteure par hasard, attirée par la couverture et le titre. Eh bien c'est une heureuse surprise ! Je l'ai dévoré avidemment, alors que les livres commençaient à nouveau à m'ennuyer un peu. 

C'est l'histoire d'un couple londonien, et de sa séparation. Johnatan décide un jour froidement de quitter sa compagne Nicola, et sans plus d'explication, alors qu'il partageait un appartement aménagé par les deux, des amis, des réunions chez les parents... 

Nicola s'en trouve abasourdie, secouée... Mais elle réagit, soutenue par ses amis. Elle réagit, dignement, avance, fait des pas. Après avoir cherché à comprendre, elle va bouger et déménager.

C'est vif, emmené, enlevé ; le récit est très dialogué, je me suis souvent surprise à en voir une mise en scène !

Car ça s'y prête vraiment. C'est drôle, jubilatoire, parfois caustique surtout lorsqu'il s'agit des enfants : beaucoup d'humour de la part de l'auteur lorsqu'il s'agit des progénitures au sein de ces familles modernes qui d'autres chats à fouetter que de s'occuper d'enfants (qu'ils ont pourtant faits)...

Et en même temps, cela explore le processus d'une séparation, l'état des deux protagonistes, là encore avec humour et sérieux tout à la fois.

Une découverte que je ne regrette pas !

. Rupture et conséquences, Madeleine St John, traduit de l'anglais 1997 ; 2021 pour la traduction française.

Voir les commentaires

Café sans filtre :))

5 Août 2023, 15:12pm

Publié par LaSourisJOne

Roman.

J'aime tellement Jean-Philippe Blondel, sa sensibilité, son écriture, ses univers, sa justesse ! Ca m'a fait plaisir de le retrouver à travers ce roman qui est une ôde aux cafés en tant que croisements humains... après que nous en ayons été privés pendant cette folle période de Covid. 

J'ai beaucoup aimé lire ce livre (paru en 2022) qui situe l'action en 2021 et qui donne à voir des êtres marqués par ces événements Covid. Dans la vie de ceux-ci, un coup d'arrêt. Un changement de cap. Quelque chose évidemment de non anodin, et ça fait du bien de lire ça, de se dire qu'on n'est pas seuls à avoir souffert de ça, de tout ce qui nous a été imposé de la manière qu'on connaît.

Bref. L'histoire se déroule en 2021, après le confinement, dans un café qui rouvre, dans une période incertaine. Nous rencontrons chacun des clients du café, mais aussi le serveur, le propriétaire, l'ancienne propriétaire... Et nous plongeons avec bonheur dans la vie de chacun. C'est un format non habituel pour Jean-Philippe Blondel, mais il s'en sort très bien, car les personnages prennent vie, une fois encore.

Peut-être que je pourrais en regretter la fin ou la non-fin, mais c'est vraiment un détail, car la lecture est plaisante et intéressante.

. Café sans filtre, Jean-Philippe Blondel, éd. L'Iconoclaste, 2022.

Voir les commentaires

La leçon de natation :))

29 Janvier 2023, 10:37am

Publié par LaSourisJOne

Roman.

Je suis contente quand je parviens à lire et aimer un livre qui traine depuis très longtemps sur mes étagères... Celui-ci en fait partie, et je sais l'avoir essayé plusieurs fois sans être parvenue à le lire. Chose faite et avec beaucoup de plaisir ! J'adore l'idée qui se confirme si souvent que les rencontres avec un livre arrivent l'heure venue, que ça dépend de plein de choses mais pas (seulement) de notre volonté...

Donc, un petit plaisir de lecture ! Un livre léger, qui a des aspects de chick litt' avant l'heure je dirais, mais pas seulement. (Et en même temps, cette catégorie chick litt, qu'est ce qu'elle est agaçante !). Mais donc : l'histoire croisée, de deux femmes, âgées d'environ 35 ans, qu'on rencontre dans leur vie respective et qui vont finir par se croiser. L'une des psychothérapeute, Laurel, l'autre est prof de natation, Marna. Laurel a subi un traumatisme enfantin lourd, ce qui l'a toujours empêchée d'apprendre à nager, mais un jour, elle va décider, pour correspondre à l'image parfaite qu'elle a tenté d'avoir auprès de l'homme qu'elle aime, d'essayer d'apprendre à nager. La prof de natation, elle, est mariée depuis 13 ans, elle s'accroche à son mari comme à une planche depuis tous temps, mais leur couple va moins bien. Ce sont ces histoires croisées, qui vont se rencontrer. Avec un fond de psychologie assez présent, qu'on comprend puisque Laurel est thérapeute. Le traumatisme, la culpabilité, l'enfermement dans une boucle qui empêche d'avancer, les secrets qu'on garde et qui font "histoire" y compris au coeur d'un couple, j'ai trouvé ce livre très plaisant, agréable à lire et très intéressant.

. La leçon de natation, Lynne Hugo et Anna Villegas, Traduit de l'américain ; J'ai Lu 1999

Voir les commentaires

Poupées :)))

21 Août 2022, 20:31pm

Publié par LaSourisJOne

Roman.

Coup de coeur, pour ce roman, et découverte de cette auteure que je ne connaissais pas.

D'autant plus qu'il est arrivé à point nommé à un moment où tous les livres me tombaient encore des mains... 

Histoire prenante, non sans suspense, d'une amitié entre deux jeunes filles. Deux adolescentes inséparables, mais qu'on rencontre plus tard, alors qu'elles sont installées chacune dans leur vie d'adulte. Elles sont inséparables, s'aident, se soutiennent, l'amitié est très forte. Et puis un jour, brutalement, l'une d'elle s'en va, sort de la vie de l'autre sans plus donner d'explication ni de signe de vie. 

En même temps qu'on nous raconte cette amitié, on va nous dévoiler petit à petit, pas à pas, le fin mot de l'histoire... 

C'est au cours d'un été partagé aux Etats-Unis, chez la grand-même de l'une d'elles, que les routes sont communes pour la dernière fois, sur fond de tempête en bord de mer... 

Le temps passe, les vies de chacune se mènent, les choix se font...

Et on finit par comprendre...

C'est palpitant, passionnant.

. Poupées, Eléonore Pourriat, JC Lattès, 2021.

Voir les commentaires

Célestine du Bac :)

18 Juin 2022, 14:32pm

Publié par LaSourisJOne

Roman.

Ce livre m'a été offert deux fois, en moins d'un mois : par mon fils et mon amie Nolwenn. Il était donc tout à fait inévitable que je le lise un jour ! J'ai donc été doublement impatiente de m'y plonger.

Mon avis aurait pu être beaucoup plus enthousiaste si la deuxième partie du roman avait été autre, je dois l'avouer : car plus le roman avançait, plus j'étais un peu sceptique... 

Cependant, une chose, qui est vraie : je l'ai dévoré, et n'ai eu de cesse de le terminer, tant j'avais plaisir à le retrouver. Ce qu'on appelle un plaisir addictif très très précieux !

Je dois dire ici que l'écriture ne m'a pas convaincue ; est-ce parce que c'est un livre très particulier pour Tatiana de Rosnay, un livre "de jeunesse", qu'elle explique avoir ressorti des cartons 26 ans après (alors il avait été refusé par l'éditeur), l'a trouvé tout à fait digne d'être publié d'où sa parution très récente ! 

Drôle, ça, je trouve... Le fait est cependant que je n'ai pas été convaincue par son écriture. C'est une auteure que je ne "rencontre" pas toujours ; cependant, je me souviens d'une belle lecture avec Le Coeur d'une autre

Je vais avoir du mal à vous parler de ce livre-ci sans trop divulgacher, mais je vais essayer !

C'est donc l'histoire d'un jeune garçon, qui passe son bac, Martin. Un jeune garçon un peu solitaire même s'il a un ami Oscar (euh, cette amitié est d'ailleurs bien étrange, car ils semblent n'avoir aucune proximité et Oscar semble n'être qu'un rouage du récit !). Martin a perdu sa mère il y a 16 ans dans une catastrophe aérienne, son corps n'a jamais été retrouvé... Il vit avec son père, un avocat qui collectionne les conquêtes féminines, sa plaie de coeur étant, on l'a compris, mal ressoudée...

Martin se prend d'affection pour une SDF, Clémentine, qui "campe", rue du Bac. Clémentine du Bac... C'est cette histoire qui est plaisante, attachante, qui n'est d'ailleurs pas sans rappeler le No et moi de De Viguan. J'avoue avoir été moins convaincue par la suite de l'histoire, qui entrainera Martin au Maroc sur les traces de... Pourquoi ? Je ne le comprends toujours pas. Pour nous offrir une fable moderne, sans doute, mais que je trouve finalement assez amère, même si Martin, évidemment, en se rendant au Maroc, ne perdra pas son temps...

Bon, j'ai fait ce que j'ai pu pour ne pas trop divulgacher, j'espère que vous n'avez pas trop lu entre les lignes !

Merci tout à fait chaleureux à mon fils et à Nolwenn pour ce cadeau, chacun de leur côté...

. Célestine du Bac, Tatiana de Rosnay, éd. Robert Laffon, mai 2021.

Voir les commentaires

Madame Hayat :))

20 Avril 2022, 13:41pm

Publié par LaSourisJOne

Roman.

Voila un moment que je souhaitais lire cet auteur, pour tout ce qu'on sait de lui. 

Ce livre est enfin tombé entre mes mains, et je n'ai pas été déçue.

C'est un livre très littéraire où le narrateur nous raconte sa perception et les événements de sa vie de jeune étudiant turc, sur fond anxiogène pour les habitants de contexte politique où la liberté se restreint de partout, de tous côtés, pour toutes les parcelles dites en opposition au régime... 

Ainsi l'on commence par voir les bouquinistes se raréfier dans cet espace si vivant qu'était un espace leur étant dédié, qui drainait tant de monde et d'animation ; et puis un jour l'étudiant s'étonne de voir moins de monde, un autre jour de moins en moins de bouquinistes et puis le lieu rasé...

Et de fil en aiguille, tout ainsi. La différence qui se paye cher...

Il y a aussi, qui s'y rattache, la difficulté financière de vivre du jeune homme, après le décès de son père ; il vit dans une espèce d'auberge de jeunesse où tous les habitants vivent heureux, en bonne intelligence, et de moins en moins au fur et à mesure que la liberté s'effrite... Et puis il y a les hommes aux gros batons qui frappent, frappent, parfois, après vous avoir traqué...

Et bien sûr, les deux personnages féminins. Rencontrés par le personnage principal dans une étrange émission de télévision, récurrente, où il se rend pour gagner un peu d'argent. Une jeune femme au même profil que lui, également suivant des études littéraires, et bien sûr... Madame Hayat. Une femme mûre, sûre d'elle, sensuelle de laquelle le personnage principal va tomber en fascination, peut-être amoureux...

C'est un roman dont j'ai aimé la structure, le style, les personnages ; l'ambiance menaçante ; on ne peut s'empêcher évidemment de penser aussi, à la biographie de cet auteur dont on sait que, journaliste, il fut emprisonné abusivement par ce gouvernement...

. Madame Hayat, Ahmet Altan, 2021, Actes Sud.

Voir les commentaires

La relieuse du gué :)

3 Avril 2022, 11:01am

Publié par LaSourisJOne

Roman.

Trouvé encore et acheté au hasard chez un bouquiniste des Côtes d'Armor. Sur une erreur insolite, sans doute : je me suis obstinée à lire le titre comme "La religieuse du gué" ! Allez savoir pourquoi j'ai mis du temps à lire le vrai titre qui est en l'occurrence La relieuse du gué, j'en ai souris...

Bref : c'est un roman entre le roman du terroir et le policier (je n'aime à priori ni l'un ni l'autre), entre parcours initiatique et opiniatre changement de vie... Aussi, j'ai aimé ce cocktail. J'oublie de dire que ce roman s'écoule scandé par des tyrades de Cyrano de Bergerac, à qui la narratrice voue une passion. (que je n'ai jamais lu, j'y reste encore désespéremment hermétique !).

Donc : une jeune femme a changé de vie et s'est installée dans une petite ville de Bourgogne, en tant que relieuse. Pas à pas, elle se bat pour réussir à vivre de son activité... Et puis un jour, un homme, un bel homme arrive, lui confie un très beau livre d'aquarelles à relier pour le samedi suivant, repart... et est tué accidentellement. Va commencer pour la narratrice une quête/une enquête autour de cet homme et de ce livre... J'ai aimé voir vivre ces petits artisans, ses voisins, la valeur du travail, des temps de pause, des rituels de partage... le prix des rencontres.

Ce livre m'a plu, même s'il n'est pas un coup de coeur absolu.

. La relieuse du gué, Anne Delaflotte Mehdevi, éd. Gaïa, 2008

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 > >>