Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de la souris jaune

Les danseurs de l'aube :)

12 Juillet 2023, 13:51pm

Publié par LaSourisJOne

Roman.

Le bémol pour ce roman réside dans l'écriture : comme je l'ai trouvée assez "plate", je crains d'oublier assez vite ce roman. C'est dommage, car l'histoire est vraiment intéressante ! Et sans doute plus que ça, même..

Deux histoires en regard, à 70 ans d'écart. Deux histoires où il est encore question de l'intolérance des hommes à l'égard de la différence, de l'altérité... 

Lukas est un jeune homme au physique indéterminé, il est aux prises avec son identité floue et l'étiquette que les autres ne parviennent pas à lui mettre, on est en 2017 ; il danse, il prend le parti d'être à travers la danse, et tout spécialement le flamenco ; il découvre l'histoire (réelle) de Sylvin Rubinstein, et se passionne pour sa personnalité. L'autre partie du récit va donc être, en alternance, l'histoire de ce Sylvin Rubinstein, une histoire que Lukas raconte à l'autre, une autre, une âme amie avec qui il danse : cette histoire va tisser un trait d'union entre ces entités...

Sylvin Rubinstein est un danseur de flamenco qui grandit dans l'amour d'une mère et d'une soeur jumelle... La guerre 39-45 et l'extermination des juifs lui prendra ses êtres chers et il n'aura de cesse de poursuivre les nazis pour tenter de mettre fin à cette horreur, qui plus est à l'origine de sa perte et traumatisme...

Et puis toujours ces hommes en noir (ainsi sont-ils incarnés) insupportables et terribles figures diaboliques homophobes ou xénophobes, dans les années 40 ou en 2017 à l'encontre des jeunes hommes "différents", indéterminés, ou des Roms...

. Les danseurs de l'aube, Marie Charrel, éd. de l'Observatoire, 2021. 

 

Voir les commentaires

Le tour des arènes :)

1 Juillet 2023, 21:49pm

Publié par LaSourisJOne

Roman.

J'ai déjà lu plusieurs romans d'Anny Duperey, à chaque fois avec plaisir, en dépit de tout préjugé stupide.

Malgré certaines longueurs, certaines étiquettes, je dois reconnaître que celui-ci encore mérite la lecture. 

Là, il s'agit de lutter contre les préjugés, on apprend dès qu'on sort de sa zone de confort et que l'on se laisse aller à ne pas cataloguer les autres.

C'est l'histoire d'une femme, une jeune femme, heureuse depuis un certain temps en couple avec Didier, qui ronronne dans sa vie et se heurte à ses racines familiales... Un jour, un séjour de quelques jours dans le cadre de son boulot alimentaire va l'amener à des rencontres qui vont la forcer à réfléchir, et à envisager des solutions à sa situation engluée...

J'ai aimé cette étiquette qui se décolle sur les SDF, que tous nous cataloguons si vite...

Là, leçon : ils ont leur vie, leur passé, et bien souvent peuvent être plus valeureux que beaucoup qui s'échinent à poursuivre une vie misérable...

Je regrette les préjugés - même si elle s'efforce de nous démontrer qu'ils ne tiennent pas - : la collègue blonde de Didier reste LA Blonde (elle aurait, enfin, pu écoper d'un prénom)...

. Le tour des arènes, Anny Dupérey, éd. du Seuil, 2022

Voir les commentaires

Wild :))

1 Juillet 2023, 21:11pm

Publié par LaSourisJOne

Roman.

Il me semble que c'est un film, aussi. 

J'ai pris un grand plaisir à suivre cette jeune femme au fil de son périple (initiatique). Une jeune femme qui a perdu sa mère dans la douleur, qui ne s'en remet pas, et qui par hasard, tombe sur un guide de randonnée d'un circuit mythique (ça se passe aux Etats-Unis) : le tour des sommets de la côte du Pacifique, le PCT Pacific Crew Trail. Elle achète le guide, et soudain se prend d'envie de le faire... Alors qu'elle est loin de tout ça... Et pas préparée...

Elle prépare son sac à dos au cordeau, avec force éléments nécessaires à la marche, à la rando ; elle a un sac "obèse" qu'elle ne tarde pas à appeler "Monster", et à propos duquel on se demande souvent pourquoi elle ne l'allège pas, mais, justement... 

Et donc... L'aventure commence. Nous la suivons pas-à-pas, c'est le cas de le dire. Pas-à-pas, en toute humilité, et on est passionnés... Car elle est épatante, résiliente, elle ne lâche rien, elle avance... Elle nous fait part de ses souffrances, de ses peurs, et ce chemin exceptionnellement dur elle le fait, et on le fait avec elle...

C'est tout à fait passionnant, sur le dépassement de soi comme métaphore de la connaissance de soi...

. Wild, Cheryl Strayed, 2012. Livre de Poche.

Voir les commentaires