Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de la souris jaune

Seules les bêtes :))

13 Avril 2023, 16:08pm

Publié par LaSourisJOne

EV 2023. Roman.

J'ai vraiment adoré ce livre. J'étais vraiment totalement immergée, partagée entre l'envie de savoir et l'envie de ne pas le terminer pour qu'il dure. C'est un roman choral, cinq points de vue d'une histoire, autour d'un personnage disparu qui viennent éclairer de leur perception et vécu les événements mystérieux. 

Sachant que ce qui est au coeur de ce récit, et qui n'est pas commun, c'est une certaine solitude, des solitudes, notamment celle des agriculteurs presque conditionnée par ce choix de vie. Ce sujet est très habilement exploré, exploité, sans que cela fasse documentaire et lourd ; cela vient finement être un ingrédient de l'histoire, et même... plusieurs ingrédients (pour trois personnages différents). 

Et puis, beaucoup d'aspects, d'ambiances, de personnages, sont inattendus.

Ainsi, c'est en partie dans le Causse que se situe ce récit ; une femme, parisienne argentée, retirée avec son mari dans la région d'origine de celui-ci, dont la vie est oisive, disparaît. Alors qu'on la recherche, on verra plusieurs personnages féminins et masculins graviter autour et à côté, et dont les facettes de vie vont permettre de reconstituer le fil... 

Evidemment, l'un des témoignage, celui de Joseph a des aspects assez insoutenables (sans vous en dire plus) compte tenu de l'histoire ; mais l'ensemble est véritablement très bien ficelé, le suspense est là, on a vraiment envie d'en savoir plus et de comprendre comment les diverses pièces de cette énigme s'emboîtent.

Les personnages ne sont pas binaires mais plutôt joliment nuancés.

Vraiment, une découverte décoiffante que j'ai beaucoup appréciée.

. Seules les bêtes, Colin Niel, Le Rouergue, 2017.

Voir les commentaires

Antechrista :))

5 Avril 2023, 21:49pm

Publié par LaSourisJOne

Roman.

Ce livre est au programme d'un certain nombre de classes de Seconde, et j'avais envie de savoir pourquoi.

Je ne regrette pas cette découverte, et je trouve que c'est un très bon choix.

Il ne manque pas d'humour, mais aussi de finesse, d'intelligence quant au rapport aux autres. J'avais déjà lu Amélie Nothomb mais pas énormément ; vraiment, j'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce livre.

C'est une histoire de harcèlement, mais qui ne se dénoue absolument pas comme on pourrait le craindre. Car la personne harcelée, même si elle est socialement fragile, intérieurement solide, sûre de ses appuis en dépit de ce que la société préconise (le silence, la lecture), en sort victorieuse. Et pourtant...

Les deux héroïnes ont donc 16 ans ; elles sont - en avance - en première année de faculté à l'Université, et Christa prend Blanche sous sa coupe... C'est sans compter sa force intérieure. 

A lire, à recommander !

. Antechrista, Amélie Nothomb, éd. Le Livre de Poche. Editions Albin Michel, 2003.

Voir les commentaires

Personne n'a peur des gens qui sourient :)

5 Avril 2023, 13:23pm

Publié par LaSourisJOne

Roman.

J'étais passée à côté de ce livre-là, ou plutôt je n'avais pas connaissance de son existence, alors que j'apprécie beaucoup cette auteure (Ce que je sais de Vera Candida, et Et mon coeur transparent).

 Ici, il s'agit de l'histoire, bien menée, à suspense, d'une jeune femme, Gloria, qui s'éloigne de son lieu de vie avec ses deux filles. Nous la voyons dans son jeune âge, rencontrer le père de ses filles, vivre dans le petit cercle qui constitue sa famille : son père, son oncle, et un ami de son père. Sa mère est partie assez vite si bien qu'elle n'a pas grandi à ses côtés. Elle habite dans le Sud de la France avec son père, mais c'est dans l'Est qu'elle va prendre la fuite avec ses deux filles, dans une maison de famille isolée, peu connue de quiconque... Il est surprenant, un peu difficile à suivre, ce personnage féminin. Même si nous comprenons au fil des pages qu'elle veut éloigner ses enfants d'une menace, nous nous demandons laquelle ; et puis... l'histoire prend une autre tournure... Le livre n'en reste pas moins un vrai plaisir de lecture.

. Personne n'a peur des gens qui sourient, Véronique Ovaldé, 2019.

Voir les commentaires