Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de la souris jaune

L'Enéide

19 Novembre 2023, 15:15pm

Publié par LaSourisJOne

Epopée.

Alors, alors... Ce livre mythique de Virgile dont j'ai tant entendu parler... Que j'ai traduit, partiellement, en souffrant du latin au français... J'ai eu envie de le lire en entendant l'interview d'une auteure tout à fait passionnante sur ce point, qui évoquait son livre écrit suite aux incendies, aux feux de forêts ravageant de vastes terres ; elle racontait la détresse de devoir quitter sa maison en ayant 15 minutes pour se demander : qu'est ce que j'emmène ? Qu'est ce que je veux à tout prix sauver ? J'ai trouvé cela fulgurant comme question, cette question de l'urgence et de la nécessité, d'autant qu'était évoquée à cette occasion l'histoire d'Enée qui quitte Troyes pour les mêmes raisons et qui choisit d'emporter... son père sur ses épaules et son fils. Boulerversant évidemment, et j'ai eu envie de me confronter enfin à ce héros dont j'entendais parler depuis si longtemps... La version que j'ai lue n'était sans doute pas intégrale, ni versifiée, dommage, sans doute ; mais l'aurais-je lue ? Je me dis qu'il faudra un jour que j'essaie de me rapprocher d'une version plus proche de l'original, quand même. Cependant, donc : une histoire qui semble faire écho à celle d'Homère, mais inversée, finalement : on a le récit d'une aventure, d'un voyage, d'abord (c'est le récit fait à Didon, elle qui tombe amoureuse d'Enée sans pouvoir le garder), de Troyes au Latium ; et puis le récit d'une guerre... Evidemment la seconde partie m'a essoufflée, surtout qu'à l'époque (Antiquité, ici 1er siècle avant et ap JC), on ne donne pas dans la dentelle pour la description des combats... 

J'ai aussi découvert, avec étonnement je dois dire - car ce n'est jamais évoqué - le rôle des femmes dans l'aventure d'Enée. Autrement dit : c'est sa mère qui l'incite à partir (lorsqu'on ne peut plus sauver Troyes) pour refonder une patrie ailleurs, et sa femme qui l'exhorte au courage... C'est fou, cette partie-là est oubliée.

Pour le reste, eh bien j'avais oublié à quel point les humains sont les "jouets" des dieux qui règlent leurs comptes par personnes interposées, finalement, l'enjeu d'un combat même s'il appartient à la valeur d'un combattant, il y a toujours le coup de pouce du dieu, et sa décision, surtout, finalement !

Je crois que j'aimerais pouvoir lire la première partie du texte dans une version plus proche de l'écriture de Virgile.

. L'Enéide, Virgile, 1er av-JC ; GF Flammarion, Etonnants classiques, traduction de Maurice Rat.

Voir les commentaires

Mon mari :)

9 Novembre 2023, 16:31pm

Publié par LaSourisJOne

Roman.

Emprunté totalement par hasard, petit plaisir de légèreté pour une histoire pas si commune que ça !

Histoire d'une femme mariée depuis 13 ans, toujours follement amoureuse de son mari et qui vit avec la hantise qu'il la quitte, ou qu'il l'oublie, ou qu'il l'aime moins... 

Prof et traductrice, elle a millimétré sa vie en fonction de son mari et tous ses efforts sont tendus vers cet unique objectif : garder son mari. On découvre petit à petit et non sans une surprise chaque fois renouvelée l'étendue de ses procédés... l'élaboration de nombreux carnets de notes dans divers domaines notamment, telle une vraie scientifique ou une criminelle... ! 

Des pans entiers d'une personnalité se révèlent petit à petit, j'ai regretté de découvrir finalement deux personnages un peu machiavéliques à la fin (même si l'objectif reste celui de garder l'autre, et soustendu par l'amour, mais quel amour, s'il implique de faire souffrir ?)

Satirique, parfois pathétique mais également tout à la fois touchant, c'est assez drôle non sans faire réfléchir, c'est bourré d'imagination, ça se lit vraiment bien, je ne regrette pas !

. Mon mari, Maud Ventura, 2021, éd. L'Iconoclaste

Voir les commentaires

Soumise :))

4 Novembre 2023, 21:05pm

Publié par LaSourisJOne

Roman/documentaire.

C'est l'histoire - après celle du frère d'Arthur Rimbaud ! - de la soeur de Blaise Pascal. Emprunté tout à fait par hasard ! Le titre, associé au visage, m'a intrigué. Je ne suis pas sûre que ce titre dise la femme dont il est question, je le trouve trop réducteur ; ou alors il faudrait parler de soumission à son siècle ? 

En tout cas, Jacqueline est la petite soeur de Blaise Pascal (17e siècle). Ce qui est marquant dans ce livre, c'est surtout la place de la religion, l'histoire des filles, ainsi que la tragédie des maladies, avec lesquelles il faut bien alors composer ! Ainsi, Blaise souffrait de multiples maux, d'une santé fragile, quant à Jacqueline, elle est frappée par la petite vérole, qui défigure ou emporte... Quelle rudesse ! Elle survivra... 

Le livre traite du rapport entre ce frère et cette soeur, très attachés l'un à l'autre. Elevés par un père seul (la mère est décédée) qui s'efforce de donner la même possibilité d'éducation à l'un comme à l'autre, la fille comme au garçon (en cela il est donc très moderne). Jacqueline a un talent hors du commun pour faire des vers, Blaise pour les mathématiques... Les deux enfants vont briller à leur manière de façon époustouflante, Jacqueline sera reçue par la reine désireuse d'entendre cette petite prodige qui fait des vers spontanément... Et puis... la famille reçoit des jansénistes pour tenter de venir au secours de la santé de Blaise, pendant plusieurs jours. Et... Jacqueline adoptera cette religion. On découvre avec terreur ce qu'elle implique : l'oubli total de soi, se fustiger est l'objectif car plus on se fustige, plus Dieu sera satisfait... Jacqueline ira au bout de cet objectif, jusqu'à rejeter les vers, faire don de son argent à Port-Royal, se faire religieuse et ne plus avoir le droit de sortir ni de voir en toute liberté ses proches... 

C'est assez passionnant à découvrir, même si j'ai trouvé à ce livre des longueurs.

. Soumise, Christine Orban, éd. Albin Michel, 2023

Voir les commentaires