Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de la souris jaune

...18

20 Février 2009, 22:45pm

Publié par la souris jaune

"... C'est peut-être aussi pour cela qu'elle chantait aussi fort et si juste, elle couvrait les bourdonnements des angoisses et des qu'en-dira-t-on".
Eva JOLY

Voir les commentaires

...17

20 Février 2009, 22:42pm

Publié par la souris jaune

"Face publique et face privée de la vie sont deux pièces qui communiquent. Un juge le sait. Une femme aussi, qui jamais ne cesse de se demander si l'une peut détruire l'autre".
Eva JOLY

Voir les commentaires

Le phare :) :(

4 Février 2009, 20:26pm

Publié par la souris jaune

Normalement, je ne suis pas une grande fan des policiers. Je ne sais pas ce qui m'a pris : j'ai eu envie de me replonger dans une atmosphère anglaise, avec un style assez soutenu, et une foule de détails... Je me suis dit : optons pour une valeur sûre, P.D. James. J'ai été servie ! C'est en effet très très fourni en détails, et je dirais même trop. Les personnages ont une certaine modernité, que je ne m'attendais pas à trouver. Le roman est basé sur un lieu en vase-clos, une île ; le meurtre survenu implique donc l'une des très rares personnes vivant sur celle-ci. L'intrusion d'une soudaine maladie contagieuse (le SRAS, rien que ça), est quand même franchement superflue, pour faire valoir l'alibi de les maintenir tous sur l'île. D'autant que la maladie aurait pu être, dans ce cas, mieux développée, alors qu'elle est juste brandie là comme un argument empêchant les gens de partir. Les personnages et leur biographie sont décris avec force détails ; c'est plutôt intéressant ; mais on est franchement déçus par le dénouement de l'intrigue, expédié ! Genre "allez, c'est le moment, je vous donne la clé, bam, je vous la sors d'un chapeau de magicien !". C'est brutal, pas bien amené, on se débarrasse de la fin comme ça, parce qu'il faut bien en finir. Je m'attendais à mieux.

. Le Phare, P.D. James, Le livre de Poche, 501 pp.

Voir les commentaires