Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de la souris jaune

Le monde selon Britt-Marie :))

21 Août 2022, 22:02pm

Publié par LaSourisJOne

Roman.

Acheté par hasard sur une braderie, je ne regrette pas cette découverte de ce roman suédois.

Léger, mais pas seulement, il a de quoi surprendre, faire sourire et sait toucher la corde sensible sans sensiblerie. 

Le personnage principal est atypique, très marquée dans sa personnalité : c'est une femme de 63 ans, qui traverse sa vie coupée de ses émotions ; digne, elle a vécu toute sa vie pour son mari, qui, il faut le reconnaître quand on le croise dans le roman, est un fieffé imbécile, idiot, imbu de lui-même, odieux...

Trompée, elle s'en éloigne un jour, et obtient une mission de quelques semaines dans un village paumé et l'abandon, Borg. Elle est sensée travailler à la MJC. Avec toute son innocence de femme ne connaissant rien à la vie, elle va rencontrer tout un village, tisser des liens forts avec ses habitants...

Plein de ramifications à cette histoire, et un milieu social pauvre, mais transcendé par le courage, l'abnégation, le fait d'aller de l'avant et une passion : le foot ! 

Alors le foot s'invite joliment dans le roman.

Le personnage de Britt-Marie pourrait avoir des allures caricaturales : elle récure, elle frotte, c'est son moyen d'oublier, de canaliser l'émotion, et je trouve qu'il touche, il atteint son but : presqu'un personnage de conte, il nous entraine dans son histoire, il fait mouche...

Bien sûr, on voudrait la voir évoluer plus vite... S'écouter plus... mais... 

Le mari, aura lui une évolution fulgurante, presque surprenante d'ailleurs, mais pourquoi pas... avec le fil rouge du foot qui fonctionne bien.

C'est une fresque sociale pleine d'humour et d'humanité.

Une belle découverte de vacances ! 

. Le monde selon Britt-Marie, Fredrik Backman, 2014 ; traduit du Suédois. Livre de Poche 2021.

Voir les commentaires

Poupées :)))

21 Août 2022, 20:31pm

Publié par LaSourisJOne

Roman.

Coup de coeur, pour ce roman, et découverte de cette auteure que je ne connaissais pas.

D'autant plus qu'il est arrivé à point nommé à un moment où tous les livres me tombaient encore des mains... 

Histoire prenante, non sans suspense, d'une amitié entre deux jeunes filles. Deux adolescentes inséparables, mais qu'on rencontre plus tard, alors qu'elles sont installées chacune dans leur vie d'adulte. Elles sont inséparables, s'aident, se soutiennent, l'amitié est très forte. Et puis un jour, brutalement, l'une d'elle s'en va, sort de la vie de l'autre sans plus donner d'explication ni de signe de vie. 

En même temps qu'on nous raconte cette amitié, on va nous dévoiler petit à petit, pas à pas, le fin mot de l'histoire... 

C'est au cours d'un été partagé aux Etats-Unis, chez la grand-même de l'une d'elles, que les routes sont communes pour la dernière fois, sur fond de tempête en bord de mer... 

Le temps passe, les vies de chacune se mènent, les choix se font...

Et on finit par comprendre...

C'est palpitant, passionnant.

. Poupées, Eléonore Pourriat, JC Lattès, 2021.

Voir les commentaires

La vie de Marianne :)

5 Août 2022, 13:02pm

Publié par LaSourisJOne

Roman.

Surprenant et intéressant roman de Marivaux, sur la condition de la femme au XVIIIe siècle !

C'est ce que j'en retiendrais pour faire court.

Il est long, ce roman, il faut le reconnaître, découpé en 11 parties ; son processus de narration est intéressant, il intrigue : c'est Marianne qui semble nous raconter sa vie, s'adressant pour se faire à une amie, et il semble qu'elle lui adresse 11 parties de sa vie, non sans la commenter.

Elle part mal dans la vie, cette pauvre Marianne : ses parents sont tués alors qu'elle a 2 ans et demi dans une attaque de diligence... Elle est aussi dans la diligence, mais elle est épargnée... Et en même temps, elle se construit à partir de ça, avec pragmatisme et force d'âme, la petite Marianne...

Ici aussi, la générosité, le sens de l'accueil et du don, des personnes de ce siècle, qui n'hésitent pas à reccueillir une fillette dans le besoin... Marianne grandit et un jour que, très jolie et coquette, elle tombe au sortir de la messe, un jeune homme, Valville, la ramasse et l'emmène chez elle... S'en éprend... Marianne avait rencontré sa mère préalablement et noué une forte amitié avec celle-ci... Marianne épousera-t-elle Valville ? Elle n'a pas un sou... Est-ce possible, en ce temps ?

Le récit de Marivaux fait plus vrai que vrai, on a l'impression de voir, d'entendre Marianne penser ; 

sur la fin, il s'entremèle avec celui d'une religieuse au couvent qui lui confie l'histoire de sa propre vie, peut-être pour la dissuader d'entrer au couvent... A l'époque, c'était cette alternative pour la femme : un mariage, quel qu'il soit, ou le couvent...

J'ai aimé ; même si j'ai éprouvé parfois un peu de lassitude à voir les personnages dans leur "transport" de sentiments : se baiser les mains, pleurer d'émotion à torrent, homme comme femme... C'est parfois un peu indigeste, sans doute pour une lectrice du 21e siècle que je suis... 

Il faut que je précise ici que le roman est inachevé... Alors évidemment, après 500 pages, ça s'achève brutalement ! A noter qu'une Suite de la vie de Marianne a été écrite par une femme de l'époque qui s'est targuée d'écrire comme Marivaux (il faut préciser que la Vie de Marianne fut un très grand succès auprès de ses contemporains !)

. La Vie de Marianne, Marivaux, publié entre 1731 et 1742. 

Voir les commentaires