Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de la souris jaune

... 363

26 Mai 2015, 22:03pm

Publié par LaSourisJOne

"Nous qui avons appris dans le siècle nouveau à ne plus nous laisser étonner par aucune explosion de la bestialité collective, nous qui attendons de chaque jour qui se lève des infamies pires encore que celles de la veille, nous sommes nettement plus sceptiques quant à la possibilité d'une éducation morale des hommes".

Stefan ZWEIG

Voir les commentaires

... 362

26 Mai 2015, 21:56pm

Publié par LaSourisJOne

"Nos pères pensaient sincèrement que les frontières des divergences entre nations et confessions se fondraient peu à peu dans une humanité commune et qu'ainsi la paix et la sécurité, les plus précieux des biens, seraient imparties à tout le genre humain".

Stefan ZWEIG

Voir les commentaires

... 361

26 Mai 2015, 21:44pm

Publié par LaSourisJOne

"Pour notre génération, il n'y avait point d'évasion possible, point de mise en retrait : grâce au synchronisme universel de notre nouvelle organisation, nous étions constamment engagés dans notre époque.(...) Ce qui se passait à un millier de milles au delà des mers bondissait jusqu'à nous en images animées".

Stefan ZWEIG

Voir les commentaires

... 360

26 Mai 2015, 21:40pm

Publié par LaSourisJOne

"Tout ce qu'on oublie de sa propre vie, un secret instinct l'avait en fait depuis longtemps condamné à l'oubli".

Stefan ZWEIG

Voir les commentaires

Le mystère de la baleine blanche

26 Mai 2015, 12:37pm

Publié par LaSourisJOne

Le mystère de la baleine blanche

En période de désamour de lecture, autant varier les genres, pour multiplier les chances de le retrouver... Alors, la baleine blanche, et l'histoire de Moby Dick. Ce livre 'compil' de Dominique Le Brun m'a permis de me familiariser avec cette histoire, et les origines de cette histoire. Une compil, donc, qui a les inconvénients de la compil. Mais qui permet un petit tour d'horizon du sujet, jusqu'au fameux 'extrait' de Melville 'Moby Dick'. J'avoue que j'ai seul le premier récit, 'La Vengeance du cachalot' m'a plu et a retenu mon attention : le témoignage d'un survivant de l'Essex, ce baleinier coulé en 1820, par Owen Chase. Sa narration, jusqu'à la survie sur les baleinières, et le cannibalisme, dans un océan hostile, il y a plusieurs siècles m'a plu. Le reste, ma foi, pour moi, était bien superflu. Autant dire que pour finir le livre et lire l'annexe dédiée à un lexique et inventaire de tous les instruments nécessaires sur un baleinier, mieux vaut être spécialiste, ou sacrément passionné par la question !!

Le mystère de la baleine blanche, Aux origines de Moby Dick, présenté par Dominique Le Brun, Bibliomnibus Aventure.

Voir les commentaires

Café givré

24 Mai 2015, 17:19pm

Publié par LaSourisJOne

Café givré

Roman ado.

Le titre était une jolie invite. J'imaginais le brevage, frais... Séduisant. En fait, l'auteur, américaine (si j'en crois le fait qu'elle vive dans l'Etat de Washington) situe son action en Scandinavie, là où la température transforme l'eau en glace ; et dans un café, le lieu, qui se révèle 'givré' au sens second du terme ! Givré, en ce sens qu'il va être le théâtre d'une rencontre pas comme les autres, d'un autre type. Celle d'un jeune homme que l'héroïne, rationnellement, aura toutes les peines du monde à accepter de prendre pour un ange, et pourtant, il s'agit bien de ça ! J'ai aimé aussi, ce café, où la jeune adolescente vit, et travaille avec sa grand-mère, parallèlement au lycée, pour joindre les deux bouts ; les clients de celui-ci, la serveuse, enfoncée dans son voeu de silence, qui prépare des soupes délicieuses pour les trop rares clients... Car à côté s'est installé un café beaucoup plus moderne et communiquant, qui détrone l'existant, et celui-ci périclite... Et puis il y a cet ange, chargé de délivrer un message à la serveuse, que celle-ci s'obstine à ne pas recevoir, et qui s'alourdit, au sens propre, s'alourdit, de jours en jours, et qui finit par être difficilement transportable... Et puis cet ange encore, qui délivre des grains de café dont l'absorbsion permet la réalisation d'un voeu si tant est qu'il corresponde à un vrai désir... Katrina n'y croit pas, alors c'est son meilleur ami Vincent qui en héritera (la célébrité) après avoir bu le café par hasard, et le chat, son chat, Ratcatcher, le gros chat qui va devenir célèbre et transformer, sur un rebondissement suivant la prise de conscience de Katrina, le destin du petit café... Avec les personnages secondaires, construits en opposition, qui gravitent dans ce sillage ; Elisabeth, la meilleure amie, et Heidi, la meilleure ennemie, celle à qui tout réussit, la manipulatrice, celle qui compile les activités. Vision de l'école aussi, à l'américaine j'imagine, où l'issue, la suite des études est conditionnée à la multiplication des activités sur un CV pour être accepté dans une école...

La révélation, le terrible secret d'Imgaard (la silencieuse) est un peu 'too much', beaucoup même, mais il a je suppose le mérite d'introduire le sujet du pardon, de la rédemption, de la culpabilité...

Une bonne dose d'irréel, avec quelques éléments d'un conte de fée mélé à une intrigue tout à fait ancrée dans un réel de notre temps, ma foi, pas déplaisant.

Médiathèque de Saint-Malo.

Café givré, Suzanne Selfors, éd. Flammarion Tribal, 2012 pour la traduction française.

Voir les commentaires

... 359

17 Mai 2015, 11:44am

Publié par LaSourisJOne

"Vis. Nous sommes nombreux à avoir besoin qu'on nous rappelle ce que ça veut dire ; ce n'est pas essayer de rivaliser avec son voisin, ni se caser à tout prix dans une catégorie quelconque, ni remplir une liste d'aptitudes imaginaires. Et ça n'a rien à voir avec le fait de se punir pour des fautes passées".

Suzanne SELFORS

Voir les commentaires

... 358

14 Mai 2015, 12:43pm

Publié par LaSourisJOne

"Pourquoi buvons-nous du café ? Enfants, nous détestons ça. C'est plus tard que nous apprenons à accepter l'amertume de son goût, et même a en avoir envie. A quel moment cela se passe-t-il ? Je pense que c'est au moment où nous comprenons que peut-être, il ne va rien nous arriver d'extraordinaire. Au moment où nous oublions nos idées de cocktails exotiques comme le porto flip et le punch ananas, où nous jetons à la poubelle des rêves les petits parasols de papier et les cerises confites, pour nous contenter d'une tasse de liquide marron".

Suzanne SELFORS

Voir les commentaires

... 357

8 Mai 2015, 18:18pm

Publié par LaSourisJOne

"De quoi sommes-nous fait ? Les uns si tendres, les autres si durs, attelés dans l'existence, quoique mal assortis, dépendant les uns des autres pour le meilleur et pour le pire... Quelle tâche herculéenne pour surmonter la colère, vaincre nos démons et parvenir à s'affranchir soi-même... Ou pas ?".

Isabelle PIROT

Voir les commentaires

... 356

8 Mai 2015, 17:42pm

Publié par LaSourisJOne

"C'est ainsi par le sentiment de culpabilité que l'on brutalise, que l'on terrorise, que l'on soumet définitivement l'autre ; lequel, sans révolte renonce à être. Comment briser le cercle infernal dès lors que les forces se sont spontanément si inégalement réparties ?"

Isabelle PIROT

Voir les commentaires

1 2 > >>