Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de la souris jaune

art

Le répondeur :)

25 Juin 2022, 20:59pm

Publié par LaSourisJOne

Roman.

Il faut que je parle de ce livre, plutôt raffraîchissant !

Tant en terme de sujet que d'écriture. Sujet étonnant. Très bien écrit, langue soutenue, ce qui est plutôt plaisant car pas si fréquent.

L'histoire d'une homme dont la profession est d'être imitateur. Il imite, et en fait des spectacles. Mais il imite des personnalités inconnues, méconnues, peu connues du grand public, premier sujet très intéressant, car il ne manque pas de talent, bien au contraire, il est brillant : la problématique de l'art, du talent artistique mais qui reste dans "une niche" dès lors qu'il est loin du grand nombre... Ca prête à sourire, évidemment, de lire les personnalités qu'il imite à la perfection, mais aussi à réfléchir. D'autant qu'on voit aussi la difficulté d'une salle de spectacle parisienne, petite, avec une programmation en marge, évidemment c'est intéressant, comme problématique...

En tout cas : un jour, un romancier connu vient voir son spectacle ; il se trouve que c'est un romancier qu'il admire. Ils se voient à l'issue du spectacle, et le romancier lui fait une demande peu commune et inattendue : il le paie s'il accepte de faire sa voix, de prendre sa place pour décrocher son téléphone, pendant qu'il pourra écrire, enfin, se plonger dans sa création pleinement ! Y compris avec ses proches, dont sa fille, ou son ex-femme... Il lui fournit un gros classeur, des fiches, par interlocuteur, avec des éléments à savoir, pour aider... Et il lui fait confiance. Evidemment l'imitateur est effrayé, d'abord, puis tenté... Il a carte blanche ! 

Alors s'en suivent des péripéties en cascade engendrées par le fait de se mettre dans la peau d'un autre...

C'était intéressant, plaisant, mais je me suis lassée et je n'ai pas été passionnée pendant toute la lecture...

Dommage, je trouve que le roman n'a pas tenu ses promesses sur la longueur , ou alors c'est moi qui me suis lassée vite du procédé malgré une belle écriture (mais des coquilles dans l'édition)...

A découvrir cependant, et un auteur à découvrir.

. Le répondeur, Luc Blainvillain, éd. Quidam, 2020.

Voir les commentaires

Vincent qu'on assassine :)

28 Juillet 2018, 22:02pm

Publié par LaSourisJOne

Roman.

C'est un roman qui reprend la thèse, récente, de deux chercheurs américains selon lesquels Van Gogh ne se serait pas suicidé, mais aurait été tué, par accident. Roman très documenté selon ces faits récoltés par les deux chercheurs...

Il dessine surtout le portrait d'un artiste véritablement touchant : d'un artiste fragile, extrêmement sensible, seul, au mal-être important, trouvant son refuge dans la peinture, et généreux... et si proche de son frère Théo. Paul Gauguin, lui est donné à voir comme suffisant, égoïste... 

Cela reste un roman, peut-être une interprétation mais une vision de ces deux artistes ainsi que de ceux qui ont gravité autour d'eux très intéressante, et attachante.

Cela ressemble à une biographie qui se concentre sur les quelques dernières années de sa vie.

Cela me fera regarder l'oeuvre de Van Gogh différément et avec beaucoup plus d'empathie...

. Vincent qu'on assassine, Marianne Jaeglé, Gallimard 2016, Folio.

Voir les commentaires

Le rendez-vous de Venise :))

29 Octobre 2014, 23:11pm

Publié par LaSourisJOne

Le rendez-vous de Venise  :))

Ce livre est une petite pépite. Je l'ai découvert par hasard, ainsi que son auteur. Quel régal, quelle belle promenade avec cette poignée de personnages en miroir, et surtout au gré de la peinture, que ce livre nous amène à regarder différemment, avec tant d'humanité ! J'ai adoré. Dans la peau d'un homme, d'une trentaine d'année, qui vit dans l'aura de son oncle, érudit, savant connaisseur, extrêmement pointu, et reconnu de la peinture et des peintres italiens et flamands... Déjà celui-ci, l'oncle, nous offre des voyages savoureux au gré de ces peintures qu'il nous invite à revisiter et à regarder à nouveau comme il les voit, et ce, par le prisme du neveu, qui trace sa route dans les pas de son oncle, sans douter, sans ciller, pétri d'admiration. Lui donc, aussi, va devenir connaisseur de peinture. Vivant, accompagnant l'oncle au gré de ses déplacements, qui à Venise, qui à Rome... Et à son décès, il trouve un carnet. Carnet qu'il se met à lire, et dont il nous livre la lecture, entremélée de ses commentaires, carnet qui lui révéle... une femme dans la vie de son oncle. Quoi ? Mais il ne le savait pas. C'est savoureusement jaloux ; on s'amuse de son énervement à découvrir un autre (une en l'occurrence !) privilégié, dans les secrets de cet oncle... Il résiste, refuse, réfute, non ce n'est pas son oncle, et puis il va bien devoir se rendre à l'évidence, son oncle a aimé, à son insu, et n'était-ce pas son droit ? Le neveu va rencontrer cette femme, par hasard, leur entrevue est vraiment savoureuse ; quelle vision, croisement des regards, autour de cet oncle, absent, mais pourtant tellement là, ayant marqué leurs deux vies ! Et puis il y a cette histoire en miroir, que vivre le neveu, avec la fille de Judith, l'aimée de son oncle. C'est drôle, touchant, vraiment vraiment bien. Brillant.

. Le rendez-vous de Venise, Philippe Beaussant, éd. Fayard, 2003. Paru en Poche en 2005.

Voir les commentaires