Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de la souris jaune

La musique des Kerguelen :)

23 Janvier 2017, 22:05pm

Publié par LaSourisJOne

Roman.

J'ai beaucoup aimé ce livre, que je n'ai pas lâché, sur la fin, tenue par l'histoire de ce personnage secondaire qui devient central... Vassili.

Donc : dépaysant, pour qui n'a pas l'habitude des récits maritimes, moi en l'occurence. Parce que soudain vous êtes en mer, En mer, avec le narrateur, même s'il vous entraine par le biais d'un récit de son passé, puisqu'il boucle la boucle avec un concert, fort, et riche de sens une fois qu'on a lu le milieu, le coeur du récit.

Le navire, le Marion Dufresne, sur lequel navigue le narrateur se rend sur l'île de la Réunion. Il a un certain nombre de missions, et on vit avec lui la navigation, la fatigue, les quarts, les responsabilités vis à vis de l'état... Et puis, un navire doit être arraisonné, un navire qu'ils croisent, en plein ocean, et qui a à son bord deux scientifiques, un staff de japonnais, et des marins russes. Et puis une mutinerie, pressentie par une des scientifiques. Des morts. Et le Marion Dufresne doit intervenir, prendre à son bord les survivants. Le narrateur va se prendre d'affection pour l'un des marins russes, Vassili, pour lequel on s'attache de plus en plus en même temps que le narrateur. Et même si l'on apprend qu'il est recherché par les autorités russes... Il y est question d'amitié, de confiance au ressenti. Confiance que lui inspire ce marin russe, petit à petit et de plus en plus. Question de choix, ensuite, de prises de décisions, qui peuvent avoir des conséquences dramatiques ou si graves... Qu'est ce qu'on peut faire, à son niveau, pour infléchir les choses, le cours des choses, et sauver une vie ? Sans doute beaucoup, sauf si on décide de fermer les yeux. Ou si l'on rivalise de déveine. Ou si l'on se fie à son supérieur hiérarchique...

J'ai été emportée par l'histoire touchante, bouleversante, qui nous est livrée petit à petit, si bien que l'on doute aussi, de Vassili, le marin russe violoniste, aux doigts arrachés... C'est très beau, et très touchant, jusqu'à la fin. Histoires d'amitié, d'amour, de foi...

Un joli récit, qui nous mène aux confins des Kerguelen, et de la musique que le vent fait naître dans la petite chapelle qui constitue un des rares hâves de paix de l'île...

Médiathèque de Saint-Malo.

. La musique des Kerguelen, Olivier Bass, éd. La Découvrance, oct. 2009.

Commenter cet article

Dominique 25/04/2017 12:19

heureuse de venir sur ce blog, je note ce roman car j'ai beaucoup aimé il y a des années le livre de Jean paul Kaufmann l'Arche des Kerguelen

LSJ 30/04/2017 22:57

Merci de votre passage ici, Dominique, et de me le signifier ! Heureuse que ce partage vous ait donné envie de lire ce livre, je note celui de Kaufmann : j'ai en partie lu son dernier, Outre-Terre, et, même si j'y ai trouvé des longueurs étant donné que le sujet pouvait ne pas me passionner - la bataille d'Eylau - je crois que je tenterais bien un autre de ses livres. Merci !

delph 29/01/2017 11:44

Je confirme pour le café coup de coeur d'Evran, Luocine, pfffff!!!...Je vous renvoie aussi à la super BD de François Lepage qui se passe aussi sur le Marion Dufresne, voyage aux îles de la désolation!..Bises, les filles!

LSJ 29/01/2017 17:56

... Oh lala, il faut vraiment que je PENSE à partir avec, la prochaine fois que je passe à la bibliothèque d'Evran ! Carrément ! Merci pour ce rappel, tu me l'as pourtant mis entre les mains hier ! :) Bises, delph :)

Luocine 27/01/2017 22:05

j'ai adoré ce livre en 2012 et je n'ai pas lu beaucoup de critiques sur ce roman. C'est vraiment dommage car c'est un excellent roman. Bravo petite souris.
je te laisse le lien de mon billet
http://luocine.fr/?p=518

LSJ 28/01/2017 16:46

Oh, tu vois, je ne savais pas ! Ben exactement, et je me disais qu'il passait complètement inaperçu, d'autant que la couverture de la maison d'édition (encore celle-là, ça va !), bleue unie, avec un liseré sur le côté, ne le sert pas. Disons que c'est le coup de bol si tu l'empruntes ! C'est ce qui s'est passé pour moi. :) Et en effet, je l'ai beaucoup aimé. Je vais lire avec plaisir ce que tu en disais. Merci luocine ! NB : tu as raté le café coup-de coeur- d'Evran ce matin... Pfffff, tant pis pour toi. :)))