Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de la souris jaune

Victor Hugo vient de mourir

8 Janvier 2016, 22:44pm

Publié par LaSourisJOne

Victor Hugo vient de mourir

L'idée de me plonger dans une fresque historique, ou au moins un roman autour d'un grand homme me plaisait bien. J'avoue que je n'ai pas été conquise. Fouillis, fatras, pas hiérarchisé... On apprend à la fin pourquoi l'auteure se lance dans ce récit, assez inégal, de la mort d'Hugo, hommage posthume à son père... Je crois que j'aurais bien aimé le savoir avant. Cela dit, ça finit sur une note pessimiste, sombre, sans ouverture, et je ne suis guère fan, je me dis : tout ça pour ça ! Nous livrer la mort d'un grand homme pour nous dire qu'il n'a laissé aucune trace, sans espoir d'ouverture !? J'ai été agacée par les 'rapports de police', les tractations autour de ses funérailles, cela ne m'a guère intéressée. Par contre, quelques idées auraient à mon sens mérité d'être creusées ; ah, ceux qui 'finissent', au Panthéon, honneur absolu, demeurent privés d'honneurs éternels, enfermés sans que personne, ni même les oiseaux puissent venir leur rendre hommage, pour le reste des jours, j'ai aimé cette idée ; j'ai regretté que les deux personnages des amis d'Hugo, sa garde rapprochée, Meurice et Lockroy ne soient pas plus développés, finalement, toute cette vie qu'ils construisent autour de ce grand homme, dans une fidélité absolue, je l'ai découvert, c'était intéressant à creuser, malheureusement, on reste un peu sur sa faim. Les rouages de la mise en place du cortège sont chiants, le cortège en lui-même quand enfin il arrive et qu'il est décrit l'est joliment, mais... finalement ce n'est pas le coeur du récit ! Dommage. En tout cas, je crois que cela m'a donné envie de (re)lire du Hugo et de comprendre en quoi il a pu marquer à ce point, plus qu'un autre, son époque.

Médiathèque de Saint-Malo.

Victor Hugo vient de mourir, Judith Perrignon, éd. de l'Iconoclaste, 2015.

Commenter cet article

luocine 09/01/2016 18:40

j'ai entendu un débat à la radio autour de ce livre , j'en avais conclu que je ne le lirai pas , tu confirmes cette impression. Ma mère et ma grand mère se récitaient des grands morceaux de la légende des siècle, pour te répondre je pense que sa langue s'apprenait et se récitait très facilement. Et que les effets étaient terrifiants, je me souviens encore de la voix de ma mère disant
"l’œil était dans la tombe et regardait Caïn"
et ce début tu imagines , nous n'avions pas la télé , quand ma mère lançait ces mots je tremblais de peur:
"Lorsque avec ses enfants vêtus de peaux de bêtes,
Echevelé, livide au milieu des tempêtes,
Caïn se fut enfui de devant Jéhovah,..."
Voilà pour moi les raisons de son succès

LSJ 09/01/2016 23:15

Ouaaa, Luocine, merci pour cet éclairage, tant personnel que réel... C'est fort, Victor Hugo a donc habité ton enfance, c'est fou... Je ne pensais pas, je n'imaginais pas qu'il avait pu avoir une place dans des vies d'aujourd'hui... Il semble en avoir eu à l'époque de sa vie, marquante, mais en effet, je suis restée un peu sur ma faim à la lecture de ce livre. Merci Luocine, à bientôt !