Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de la souris jaune

Et je danse aussi :)))

14 Août 2016, 11:22am

Publié par LaSourisJOne

Et je danse aussi :)))

Roman par lettres (mails).

Evidemment comme c'est un genre de roman dont je raffole, j'avais hâte de le lire celui-ci, écrit par ce duo d'écrivains attachants. D'autant que j'avais lu un Anne-Laure Bondoux et aimé sa sensibilité. Et c'est surtout que tous ceux (celles !) qui m'en parlaient étaient très enthousiastes ! Lorsque j'ai enfin pu l'acheter, trouvé par hasard sur le stand d'une braderie cet été, j'étais aux anges :)

Et le plaisir que j'y ai pris est au delà de mes espérances.

Car il y a tous les bons ingrédients d'un roman par lettres. Evidemment, et en tout premier lieu, il y a, et on le sent dès le départ, l'absence de vacuité, autrement dit la nécessité de cette correspondance. Car rien de pire que ces romans par lettres où il ne se passe rien, et où l'auteur a imaginé des protagonistes qui s'écrivent pour passer le temps, sans que le propos n'ait aucun style, aucune saveur, aucune 'urgence'. Bref. Là, eh bien, les styles (de Pierre-Marie et d'Adeline, qui s'écrivent sans se connaître) se dessinent très vite, et assez vite encore, on sent ces deux-là liés et accrochés l'un à l'autre, trouvant dans leurs confessions un bienfait, affrontant leur solitude respective et différente à leur manière.

Evidemment, sincérité, auto-dérision, humour, absence de concessions ou de complaisance face à soi-même font partie des éléments constitutifs et qui fonctionnent. On sent naître l'attachement progressif, et se transformer petit à petit, on voit évoluer cet attachement et intérêt pour l'autre, et ça c'est très bien fait.

Ce serait déjà pas si mal, mais évidemment, ce n'est pas tout. Une intrigue, va en plus nous tenir en haleine. Pierre-Marie confie le traumatisme qui l'a marqué, la disparition de sa dernière épouse, qu'il aimait follement, et qui a disparu du jour au lendemain sans laisser de traces. Depuis, il vit avec ça. Il nous décrit, et on imagine, ce que cela représente à l'échelle d'un quotidien, mais aussi pour les enfants qui restent, etc. Et puis on vit, au rythme de leurs confidences, la connaissance qu'ils font de l'autre... On découvre en même temps que Pierre-Marie qu'Adeline a menti sur quelques détails, on doute, on s'interroge, et on se prend à imaginer... Le récit, toujours par lettres, nous retourne comme un gant, et vraiment, j'ai adhéré à 150%. J'ai adoré, et franchement, j'ai eu du mal à m'arrêter. Quel plaisir de retrouver des lectures addictives !

. Et je danse aussi, Anne-Laure Bondoux et Jean-Claude Mourlevat, éd. Fleuve, mars 2015 ; sorti en Poche (Pocket) en février 2016

Commenter cet article

LSJ 21/08/2016 08:48

:)))

luocine 20/08/2016 09:53

J'ai adoré aussi on va faire un club!

delph 14/08/2016 16:15

Super super!!!!....Moi j'ai vraiment adoré aussi -mais tu le savais je crois!-, difficile de retrouver un roman qui me fasse autant de bien depuis, je rame!!!...