Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de la souris jaune

Articles avec #citation

... 448

3 Septembre 2016, 08:06am

Publié par LaSourisJOne

"Quand vous avez les mots, vous êtes appaisé de fait".

Magyd CHERFI

Voir les commentaires

... 447

21 Août 2016, 12:02pm

Publié par LaSourisJOne

"Etre connu de quelqu'un, profondément, de l'intérieur, c'est ça l'essence de l'amour. Une existence sans amour n'est que l'ombre d'une vie".

Suzanne HAYES et Loretta NYHAN

Voir les commentaires

... 446

6 Août 2016, 10:07am

Publié par LaSourisJOne

"Pour 'être', il faut beaucoup d'insolence de nos jours, beaucoup de désobéissance aussi".

Macha MERIL

Voir les commentaires

... 445

26 Juillet 2016, 10:46am

Publié par LaSourisJOne

"Nous ne sommes rien. Mais nous sommes beaucoup à l'être, rien, ou à l'avoir été. Certaines encore emmurées vivantes dans des silences polis".

Lola LAFON

Voir les commentaires

... 444

8 Juillet 2016, 09:47am

Publié par LaSourisJOne

"Un poète est un monde enfermé dans un homme"

Victor HUGO

Voir les commentaires

... 443

23 Juin 2016, 11:01am

Publié par LaSourisJOne

"Il y a parfois des vérités qui mettent longtemps à nous apparaître. Pourtant elles sont énormes, là, face à nous".

Jeanne BENAMEUR

Voir les commentaires

... 442

20 Juin 2016, 13:06pm

Publié par LaSourisJOne

Les images, quand on n'en fait rien, pèsent sur chaque millimètre carré de l'esprit".

Jeanne BENAMEUR

Voir les commentaires

Aral

11 Juin 2016, 17:05pm

Publié par LaSourisJOne

Aral

Me voici confrontée soudain au doute quant à l'appréciation de ce livre : dois-je me fier à mon état d'esprit du moment, qui m'a fait peiner sur ce livre, ou à la qualité certaine de celui-ci, qui devrait me faire rajouter au moins un sourire aux côtés de son titre ?

En tout cas, le début m'a bien emportée, le milieu m'a fait souffrir, la fin m'a confirmée que c'était un bon livre... Mais il faut le traverser, et ce personnage n'est pas toujours très 'aimable' (depuis quand il me faut des personnages 'aimables' pour aimer un roman ?) : disons que ces réactions étonnent, parfois, voire pire, mais on essaie de se raisonner et de le comprendre, il a de sacrées circonstances atténuantes ?

Voici ici le destin croisé, dans un roman à 'atmosphère' incontestablement, d'un narrateur et de la mer d'Aral. Sourde tragédie parallèle... Dans cette partie du monde, dans un tout petit village de 700 âmes, Alexei est un héros maudit : à l'âge d'une douzaine d'années, il perd l'ouïe... Celui qui est en passe de devenir un grand joueur de violoncelle va vivre ce cruel coup du sort, ainsi que l'espèce de déni que son handicap occasionne chez ses parents... Notre Alexei a un double de coeur, depuis l'enfance : c'est Zena, son amie, son amoureuse à vie... Ces deux chemins sont magistralement donnés à voir, tout cela dans une atmosphère lourde, donc, à laquelle la disparition de la mer d'Aral, terrible désastre écologique, fait écho... L'angoisse de ce personnage, qui subit la plongée dans un monde sans 'bruit', sans paroles, et la disparition de cette source de vie est assez forte et assez insoutenable... Trois volets dans ce livre, et la transformation du héros, l'évolution du héros, après la révolte, la déception, la perte de l'être cher... tout cela lié à une interrogation sur la filiation ; l'orphelinat, qui résonne tant dans le coeur d'Alexei, est un bel aboutissement (je ne peux que rester vague, là, pour ne pas trop en dévoiler)... En filigrane discrète, mais en filigrane quand même, une toile de fond possible politique, avec le fait de subir la mainmise de la Russie responsable des maux de cette contrée, puisque ce sont les décisions de la Russie qui fut responsable de l'assèchement de la mer d'Aral... Sachant que cette histoire mèle deux temporalités à 10 ans d'intervalle, 1975 et 1985...

C'est un livre qui étouffe un peu, mais plutôt bien tenu, d'où la poésie n'est pas absente...

Médiathèque de Saint-Malo.

. Aral, Cécile LADJALI, éd. Actes Sud, 2012.

Voir les commentaires

... 441

10 Juin 2016, 21:32pm

Publié par LaSourisJOne

"Il suffit pourtant d'un rayon, d'un doigt posé sur la quenouille des rêves, pour que tous les souvenirs de l'été attachés à la brûlante enfance reviennent vers la conscience de l'homme précocement vieilli et le sauvent".

Cécile LADJALI

Voir les commentaires

... 440

9 Juin 2016, 21:42pm

Publié par LaSourisJOne

"L'incertitude doit être ce qui épuise le plus. N'importe quelle vérité est bonne à dire à condition que ce soit dans la clarté".

Cécile LADJALI

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>