Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de la souris jaune

Articles avec #pere

Monsieur l'archéologue

7 Mai 2016, 21:21pm

Publié par LaSourisJOne

Monsieur l'archéologue

Roman.

Roman, court, ou roman ado, c'est possible aussi...

L'histoire d'une jeune fille de 16 ans, qu'elle nous raconte 30 ans plus tard. Pas de quotidien 30 ans plus tard, ne cherchez pas ; juste l'histoire, le rapport au père, pendant ces années-là, un exercice de souvenir peut-être, sur quelques étés. D'autant qu'on comprend que l'auteur a ces souvenirs émus de son père, ça ressemble à un hommage, une tranche d'autobiographie, même si le personnage principal est une jeune femme, peut-être pour provoquer la distanciation, Ariane. Histoire de ces étés, où elle est avec son père, archéologue, qui fait des recherches dans un tout petit village de Grèce. On vit le décalage entre ceux qui savent, ceux qui cherchent, et ceux qui vivent là, ceux dont le village périclite, et qui fondent tous leurs espoirs sur les trouvailles de ces archéologues ; ce décalage entre les trouvailles, et les attentes : les trouvailles ont du sens du point de vue de l'archéologie, mais pas pour le commun des mortels, pas pour celui qui espère une renaissance par le tourisme, par le biais de ces trouvailles... Même s'il y a de la démesure dans ce récit, il y a quand même cette leçon donnée par le village aux scientifiques, aux chercheurs, qui reconstituent, pugnaces, la cité de leur rêve, en pierre, loin de la véracité historique... Il y a cet épisode touchant. Sinon, il y a la constitution d'une personnalité, d'une fille, en demande du regard de son père ; la construction, le dégagement d'une icône, pour grandir, et être soi.

Je ne sais pas ce qui fait que je n'ai pas été plus emballée que ça ; il y a un côté féérie, ou incarnations de la nature, qui ne m'a pas enthousiasmée, dans ce récit ; je ne sais pas pourquoi je ne l'attendais pas forcément là. Pourtant, on peut imaginer qu'il va bien avec un peuple méditérannéen, marqué par ses croyances ?

Je n'ai pas véritablement vibré, en tout cas. Peut-être que je suis restée un peu sur ma faim. Peut-être que j'aurais aimé en savoir plus sur l'après ; c'est vrai qu'on a une retrouvaille dans le métro, rapide, où l'on apprend ce que tous sont devenus ; mais voila, on ne se projette pas dans sa vie à elle, et finalement, que ce récit ne soit pas mis en regard de ce qu'elle est devenue m'a sans doute manqué pour adhérer.

. Monsieur l'archéologue, François Coupry, éd. Gallimard, 1994.

Voir les commentaires