Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de la souris jaune

marilyn monroe

Marilyn, de l'autre côté du miroir :)

24 Décembre 2016, 07:03am

Publié par LaSourisJOne

Roman graphique.

Aperçue par hasard à la médiathèque, je ne pouvais qu'être intriguée, et curieuse : une bande dessinée sur Marilyn Monroe, qui s'appelle De l'autre côté du miroir ? Je prends !

Et j'ai beaucoup aimé. Beaucoup le dessin, et le fait qu'il y ait peu de texte, juste ce qu'il faut pour l'histoire, sans fioritures. Le dessin est assez troublant parfois, entre peinture et photographie. Ce qui est touchant aussi, et très réussi de la part de l'auteur, c'est qu'on a l'impression de voir tous les visages de Marilyn. Tous. D'une image à l'autre, le visage est changeant, on la reconnaît à peine, et puis l'image qui suit c'est l'image qu'on connaît d'elle... C'est particulièrement juste, et on voit que ça repose sur une vraie connaissance de la personnalité et de la vie de Marliyn. Le récit se situe donc en 1959, et l'auteur a choisi de le situer dans cette période de solitude, tout juste après Yves Montand. On voit ses fragilités, sa cassure, il nous la donne comme un personnage lucide et beau. J'aime l'entame de ce récit, déjà : la ville, en 1959, la rue, un bar. Et celui qui raconte ou qui voit est juste à côté d'un homme que notre narrateur reconnaît et qui n'est autre que Truman Capote. Déçu parce qu'une femme brune arrive à sa table et qu'il ne va pas pouvoir lui parler, une certaine Zelda Zonk... Ceux qui connaissent la vie comprennent : ce n'est autre que Marilyn Monroe, déguisée, pour sortir incognito, et prenant un pseudonyme, pour être tranquille. C'est drôle, la manière dont il apprend finalement que c'est Marilyn, ce personnage masculin/narrateur est un homme sensible, intelligent, naïf, authentique. On s'attache autant à ce personnage qu'à Marilyn et à toute cette intrigue dans laquelle il nous emmène, cette petite parenthèse improbable dans la vie de Marliyn, qui l'emmèneront dans un étrange manoir sous la neige... Et pourquoi pas ?!

Une très belle BD, bien documentée qui se lit comme un roman, surtout quand on s'intéresse à la personnalité de Marilyn, une jolie découverte.

Médiathèque de Saint-Malo.

. Marilyn, De l'autre côté du miroir, Christian de Metter, éd. Casterman, 2009

Voir les commentaires

Marilyn Monroe :))

12 Octobre 2016, 22:00pm

Publié par LaSourisJOne

Marilyn Monroe :))

Biographie.

Cette biographie de Marilyn Monroe se lit comme un roman. Sauf qu'on voit, sans que la lecture en soit alourdie - de nombreuses notes de bas de pages, ou en annexes, référencent précisément les sources - que le récit est largement documenté. Que l'auteur a pris le temps du recul, de l'analyse. Et c'est tout à la fois cela qu'elle nous livre, en même temps que le récit de la jeune star la plus adulée au monde : l'analyse, la perception sensible d'une vie.

Elle nous raconte son enfance, et va y chercher les prémisses d'une existence profondément douloureuse. J'avais déjà lu une biographie beaucoup plus factuelle de l'icone américaine blonde, là, j'ai l'impression d'avoir ressenti les tourments qu'elle a pu vivre tout au long de son existence. Les tourments, les joies, les humiliations, les attentes, les désillusions. Son lourd passé familial n'est pas aidant, et on a l'impression qu'elle l'a trainé toute sa vie. Y compris dans sa quête d'amour et de reconnaissance perpétuelles. L'envers du décor, les tournages de ses films (de véritables chemins de croix pour les équipes, compte tenu du manque de confiance en elle qui la fait arriver des heures en retard pour chaque tournage), leur perception par le public et la souffrance qu'elle met pour y arriver est touchant. Les hommes de sa vie, ceux qu'elle a aimé, et pourquoi ; victime des passions de ceux qui l'entourent la plupart du temps éblouis par ce qu'elle donne à voir, elle traverse la vie comme en sursis. La liste des films qu'on lui propose la meurtrit, dépitée qu'elle sera éternellement de n'être que cette femme-objet, rôle dans lequel on la cantonne, elle tout à la fois à l'origine de cette image, et profondément victime de celle-ci. Anne Plantagenet nous donne à voir une femme fragile, au corps adulé par la planète, et qui l'utilisera pour exister... L'auteur a la grâce qu'aurait attendu Marilyn de ne pas nous livrer sa mort en pâture, de cesser son récit en nous expliquant que oui, des parts d'ombre subsistent autour de sa mort, ce 4 août 1962, avec les autopsies multiples et l'acharnement qu'on a pu mettre à scruter chaque parcelle de son corps comme de son vivant, mais justement, elle se refuse à se livrer à la même manoeuvre qui causa sa destruction.

Di Maggio le cogneur qui fit livrer chaque jour pendant 20 ans une rose rouge sur sa tombe, Arthur Miller l'intellectuel qu'elle voulut tant, les Kennedy, plongée au plus près d'un mythe rendu à sa nature de femme fragile au destin douloureux derrière les éclats.

J'ai beaucoup aimé.

Médiathèque de Saint-Malo.

. Marilyn Monroe, Anne Plantagenet, Editions Gallimard, 2007. Folio biographies, 2012.

Voir les commentaires