Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de la souris jaune

italie

Le soleil des Scorta :)

3 Mars 2022, 20:25pm

Publié par LaSourisJOne

Roman.

Oua. Il décoiffe, il secoue, il remue, il pique, ce roman-là ! Evidemment, Laurent Gaudé. On peut compter sur cet auteur pour écrire des livres qui ne laissent pas indifférents. Je me souviens avoir adoré La Mort du roi Tsongor

Un sourire, pour celui-ci, sans doute parce qu'il était "trop"... Trop fort, trop remuant... Et en même temps, j'ai retrouvé avec le même plaisir de lecture le conteur Gaudé, qui nous emporte avec brio dans tous les méandres de ses histoires.

Là : comme un récit en étoile, à plusieurs branches, un récit où toutes les branches se mèlent en même temps, quelle capacité de structuration, quel souffle qui tient malgré tout ! Ca, c'est une bravoure. 

Il raconte une famille sur plusieurs générations, mais à sa manière unique ; non de façon chronologique, bel et bien via la voix de ceux qui parlent, ou de celles qui se disent, ou disent la famille aux portes de la mort, pour que tout ne soit pas perdu, oublié, enseveli... Beaucoup de messages à se répéter dans ce livre-là ; mais aussi une affirmation de la non permanence de la vie, comme une claque, avec laquelle on n'a pas forcément envie d'être confrontés ! 

En tout cas, l'Italie, le soleil de l'Italie, les olives, mais rien d'idyllique. L'arridité, le soleil qui tape, qui frappe, qui tue... Une famille déshéritée par un mécréant de père au seuil de sa mort... Alors comment vont-ils vivre et leurs descendants ? Comment se relever, comment avancer ? Toute l'histoire de la construction de son destin, ici, au coeur de cette histoire puissante. Rien de facile, rien de gagné, jamais, mais des moments de bonheur. Même si le destin n'épargne pas, il vient d'ailleurs cueillir ceux qui doivent partir comme dans un conte. 

Et ce qu'on conquiert fait qu'on ne regrette pas d'avoir vécu.

Merci à Samuel, qui me l'a mis entre les mains.

. Le soleil des Scorta, Laurent Gaudé, 2004, prix Goncourt 2004.

Voir les commentaires

Voyage en Italie :))

11 Février 2018, 17:35pm

Publié par LaSourisJOne

Essai.

Alors, j'ai traversé l'Italie, avec Jean Giono. Avec sa femme Elise, et un couple d'amis Antoine, qui conduit, et sa femme. Mais l'on aura pas l'impression de bien connaître les autres, à part un peu Antoine qui ne lésine pas - c'est l'esprit de tous quatre - sur les expériences de voyage, pour découvrir une terre autrement, et au fond.

J'ai traversé l'Italie non au rythme des amateurs de vitesse, comme Giono le dit lui-même dans son texte, mais de 10 km en 10 km, en s'arrêtant souvent, pour humer le silence de chaque lieu. 

J'ai souri souvent, appris des choses, je me suis plongé dans quelques anecdotes historiques, de personnages méconnus d'Italie, je me suis ennuyée parfois ; j'ai rencontré des Italiens, regardé les places de Brescia, Bologne, Venise... Re-découvert Giono, ses goûts, ses préférences, ses agacements.

Découvert avec étonnement pourquoi les gens pouvaient s'habiller de noir et rester classes sans être salis par la poussière à Venise : parce qu'il n'y a pas de poussière (pas de voitures !)...

J'ai aussi savouré sa conception de l'histoire : c'est la petite qui compte. Finalement Machiavel, à l'échelle d'une année, et pour être celui que l'Histoire en a fait a eu quelques dates, marquantes dans sa vie, mais : c'est le reste qui compte. Car c'est là que l'homme se fait, cherche le bonheur et trace réellement son sillon.

Réellement intéressant.

Médiathèque de Saint-Malo.

. Voyage en Italie, Jean Giono, éd. Gallimard Folio. 1954.

Voir les commentaires