Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de la souris jaune

exploration

Vingt mille lieues sous les mers :))

21 Octobre 2020, 12:31pm

Publié par LaSourisJOne

Roman.

Demeurait ce livre mythique, mais plutôt épais (600 pages), que je n'avais pas encore lu. C'est fait, joie ! On entre tout de suite dans ce livre-là : un monstre marin non identifié fait un carnage auprès de bateaux qui l'approcheraient de trop près... Alors le monstre marin fait parler, évidemment, et on décide d'une expédition pour le trouver et l'exterminer. Le professeur Aronnax est du voyage, sur l'Abraham Lincoln... Seulement... Rien ne se passera comme prévu. En guise de monstre... 

Aronnax se retrouvera à l'eau, naufragé, et sauvé mais captif... Une captivité ambivalente, où commence l'attirance-répulsion passionnante pour le fameux capitaine Nemo... Une espèce de double mystérieux, extrême... 

Le livre est passionnant, ce rapport-là, entre ces deux hommes surtout. Le mystère tissé autour du capitaine évidemment. Les interrogations du narrateur (le professeur Aronnax) quant à son goût pour le savoir et sa possibilité de le satisfaire au sein de cette captivité, mais... assortie d'une privation de liberté... Que désirer ?

Evidemment, impossible de passer outre les travers de Jules Verne, sa propension à approfondir un sujet plus que de raison... Ici, tous les habitants de toutes les mers du globe ou presque se retrouvent croqués par l'auteur... C'est intéressant, cependant, mais ça peut parfois sembler un peu indigeste ! N'oublions pas en tout cas que ce trait force l'admiration, surtout à une époque où Wikipédia n'existait pas et où il ne suffisait pas d'un "clic" pour s'informer sur tout...

Un livre passionnant et une sacrée prouesse.

. Vingt mille lieues sous les mers, Jules Verne, 1869-70.

Voir les commentaires

De la terre à la lune :)

28 Juillet 2020, 09:22am

Publié par LaSourisJOne

Roman.

Bon, ce Jules Verne ne sera pas mon préféré !! Autant dire que si on ne s'intéresse pas à la guerre, la balistique, la géophysique et à l'espace, le livre a de quoi paraître long ! En effet, je ne m'attendais pas à cela. Je m'attendais vraiment à lire un livre passionnant au plus près de trois personnages embarqués pour un voyage vers la lune, or, ça... ça arrive bien tard, et même dans les 20 dernières pages. Tel n'est donc pas le propos du livre, mais bien de nous raconter la naissance du projet, les difficultés que sa concrétisation représenterait (même en Amérique où tout est possible : l'action se déroule aux Etats-Unis), et la construction de l'appareil nécessaire au lancement d'un projectile vers la lune. Les 200 premières pages sont bien longues, pour toutes ces raisons évoquées plus haut (mince, voila que je me mets à écrire comme Jules Verne....)... Ah oui, alors, pour ceux qui ne connaîtraient pas le livre : 

tout commence au sein du Gun-Club (voila le décor presque posé) : il s'agit d'un club des "retirés" de la guerre, passionnés par la chose, et tous un peu ou beaucoup estropiés ; sachant que Jules Verne s'amuse à forcer le trait et à nous rendre cette petite société assez drôle... En tout cas, c'est l'un d'entre eux, le président, Barbicane, qui a l'idée de concevoir un vaste projectile vers la lune... L'affaire passionne les foules, évidemment. Et met en rogne l'ennemi de toujours de ce Barbicane, Nichol, qui s'échine à contester le réalisme de l'idée... Et un jour un Français, Michel Ardan, débarque avec la ferme intention d'habiter ce projectile...

Quelle joie d'avoir découvert et lu ce livre mythique de l'histoire littéraire ! 

. De la terre à la lune, Jules Verne, 1865, Le Livre de Poche.

Voir les commentaires