Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de la souris jaune

La douceur des hommes :)

4 Janvier 2014, 14:02pm

Publié par LaSourisJOne

La douceur des hommes :)

C'est le personnage de Fosca, à la fin de sa vie, qu'il nous est donné de voir dans ce récit court. Une Fosca qui a décidé de livrer ses tranches de vie passées à une jeune femme de 36 ans, qui s'en occupe comme de sa grand-mère. Toutes les deux partent à l'aventure, vers l'Italie, en voiture, comme une espèce de road movie où Fosca n'aura de cesse de se confier... L'autre est plutôt déprimée, mais l'écoute comme on s'abreuve à une source, assoiffé... Puis la transmission, interrompue par la mort de Fosca va se poursuivre par le biais de lettres qu'elle va lire. La rencontre d'un jardinier avec Fosca va aussi modifier le cours de sa vie, et lui faire découvrir l'attachement, ce qui semble la sauver... Ici il est donc question d'amour, d'amours même, tout au long d'une vie ; ici ce qui compte ce sont les événements au regard de ce paramètre, en fonction des rencontres amoureuses et sentimentales, et dont Fosca dessine un vaste paysage. Pas de regrets exprimés, pourtant, elle aurait toutes les raisons d'en avoir... Vision en tout cas d'une vie sur sa durée, et ça c'est intéressant.

Avec l'idée qu'il est stupide de ne pas exprimer son amour, quand alors qu'on a le nez sur l'événement, cela paraît si peu une évidence, pourtant... C'est après, dans la fulgurance des années, qu'on se dit que vraiment, on ne devrait pas hésiter.

Difficile de s'attacher à ces personnages cela dit, tant le récit est court (efficacement mené) ; pourtant, le style fait vraiment mouche, c'est vraiment bien écrit et ça se lit très agréablement... Je trouve par ailleurs que le titre est assez peu approprié ; il n'y est pas question de "la douceur des hommes", c'est un raccourci, mais bien plutôt de la douceur que l'on peut trouver à aimer les hommes, ce qui n'est pas pareil... En autre, le sujet du livre est plus une épopée, un partage entre une femme et sa petite-fille, plus que "la douceur des hommes"..

. La douceur des hommes, Simonetta Greggio, éd. Stock 2005, Le Livre de Poche, 2007.

Voir les commentaires

... 261

4 Janvier 2014, 13:59pm

Publié par LaSourisJOne

"L'orgueil est une tare d'homme qui ne comprend rien. Ce n'est pas digne d'une femme. Quand on aime, on peut, on doit se traîner aux pieds de l'autre. Quand on aime, on n'a pas le droit de le crier aux oreilles de l'autre, des fois qu'il ne comprendrait pas... Croyez-vous que l'on trouve de l'amour à chaque coin de rue ?"

Simonetta GREGGIO

Voir les commentaires

... 260

1 Janvier 2014, 19:24pm

Publié par LaSourisJOne

"Quand je ne dormais pas, c'est que je ne faisais pas confiance à la vie. Rester éveillée était une manière de ne jamais faire baisser la pression, une sorte de chantage au sort".

Simonetta GREGGIO

Voir les commentaires

... 259

30 Décembre 2013, 19:16pm

Publié par LaSourisJOne

"Les jours de chacun de nous sont comptés. Mais si d'habitude on ne distingue pas le rivage, caché à l'ombre du temps et des circonstances, l'âge et la maladie rendent ce terme visible. Je rends les derniers soins à ce corps que j'ai bien aimé, et qui m'a bien servi. J'ai été sobre avec volupté. J'ai été voluptueuse avec sagesse. J'ai embrassé une philosophie qui laisse le corps libre, l'esprit lavé : je me suis roulée sur le lit de l'épicurisme. Etroit mais propre".

Simonetta GREGGIO

Voir les commentaires

... 258

30 Décembre 2013, 11:39am

Publié par LaSourisJOne

"En fin de compte, ce prétendu gaspillage de jeunesse me paraît maintenant la seule manière souhaitable de vivre. C'est l'avantage de transborder l'amour et ses délicieux mirages jusqu'à un âge avancé".

Simonetta GREGGIO

Voir les commentaires

... 257

30 Décembre 2013, 11:38am

Publié par LaSourisJOne

"L'âge n'est qu'une facette de l'être".

Simonetta GREGGIO

Voir les commentaires

... 256

26 Décembre 2013, 13:18pm

Publié par LaSourisJOne

"Une peau à défendre. Cette phrase m'a servi de slogan. Ne pas être une enveloppe, une peau morte qu'on traîne comme un linceul".

Sorj CHALANDON

Voir les commentaires

... 255

23 Décembre 2013, 21:24pm

Publié par LaSourisJOne

"L'antinationalisme ? C'est le luxe de l'homme qui a une nation".

Sorj CHALANDON

Voir les commentaires

... 254

23 Décembre 2013, 21:21pm

Publié par LaSourisJOne

"Le sport, c'est une autre façon de résister. A soi-même, aux difficultés, aux intempéries, à la mélancolie".

Sorj CHALANDON

Voir les commentaires

Service clientèle

23 Décembre 2013, 15:37pm

Publié par LaSourisJOne

Service clientèle

Petit intermède de lecture. Benoît Duteurtre est une valeur sûre pour moi, j'avais vraiment adoré Le retour du Général. J'aime assez, parfois, voir avec lui toutes les incongruités de notre monde actuel... Et là, évidemment, l'absurdité de notre monde moderne version société déhsumanisée en prend pour son grade... Difficile de ne pas adhérer à son allégorie de la chose ! En effet, c'est absurde de ne plus pouvoir parler à personne, dès lors qu'on a à faire à une multinationale, et de plus en plus dans les entreprises... Il singe ici l'économie de personnel, et nous rend compte fidèlement (car on n'est évidemment pas dans la caricature, malheureusement !) des aberrations modernes... Des ponts d'or pour souscrire un abonnement, et puis plus rien, et la galère, dès lors que la panne intervient... Et il y a cette Dominique Delmarre, qui signe les courriers de services clients, qui ajoute une dimension humoristique et presque surréaliste à l'histoire... On pense un peu à Egloff, il y a évidemment de l'absurde dans ce livre-là, c'est moins bon que Le retour du Général, mais ça se lit agréablement... Un regard critique sur notre société ne fait pas de mal, même si on sait déjà tout ça !

. Service Clientèle, Benoît Duteurtre, Folio. Première parution février 2005.

Voir les commentaires