Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de la souris jaune

...13

22 Novembre 2008, 20:26pm

Publié par la souris jaune

"Dans un procès, il ne s'agit pas de principes. Il s'agit de l'image que tu projettes".

COETZEE, prix Nobel de littérature 2003

Voir les commentaires

...12

17 Novembre 2008, 22:43pm

Publié par la souris jaune

"L'estime de soi est de temps en temps brillante, luisante, éclatante ; à d'autres moments un peu terne, un peu morne, fatiguée. Elle est variable parce que dépendante des événements que nous vivons, de l'environnement, notre humeur".
Marcel RUFO

Voir les commentaires

...11

17 Novembre 2008, 22:40pm

Publié par la souris jaune

"On ne sait jamais rien de ce qui se noue entre les êtres, eux-mêmes souvent l'ignorent, et le découvrent en se perdant".
Olivier ADAM

Voir les commentaires

...10

17 Novembre 2008, 22:22pm

Publié par la souris jaune

"Il faut sans cesse reconstruire son identité d'adulte, cet assemblage bancal et éphémère, si fragile, qui habille de désespoir".
Muriel BARBERY

Voir les commentaires

:)) Quartier Lointain

6 Novembre 2008, 22:46pm

Publié par la souris jaune

Encore beaucoup de plaisir. On m'a offert ce cadeau pour que j'en aie autant de plaisir de lecture que cette personne avait pu en avoir : double cadeau, non ? Et en effet...
C'est un roman graphique, d'un format très agréable, d'un livre épais. On y entre très vite, et on ne s'arrête plus. Les dessins fixent le décor, empreint d'une douce nostalgie... Pourtant, c'est un ailleurs inconnu, puisque l'histoire se passe dans une autre culture, au Japon. Pourtant, on se sent très familier de toute cette histoire. Pourquoi ? Difficile à expliquer. L'histoire nous fait suivre un homme d'âge mûr, 48 ans, qui croit rentrer chez lui mais se trompe de train. Ce train l'amène non dans la ville où il vit, mais là où il a grandi. Alors, ayant un peu de temps, il se dit qu'il ira rendre visite à sa mère, sur sa tombe. Et là, l'atmosphère change, et tout d'un coup, on retrouve notre personnage... dans la peau de ses 14 ans ! Il a ses interrogations actuelles, mais son corps de jeune homme. N'ayant pas d'autre choix que de rentrer chez soi, il y retrouve sa mère bien vivante, sa jeune soeur, et son père, qui n'a pas encore décidé de s'enfuir... Avec une prescience de ce qui va survenir, des questionnements pour tenter de changer le cours des choses, le jeune homme va revivre son quotidien de l'époque d'une toute autre manière. Avec plus d'assurance, et un regard nouveau sur ses parents... Il vivra des événements différents, et comprendra pourquoi son père est parti... S'il nous était donné de voir une seconde fois les événements de notre enfance, avec nos expérience d'adulte, qu'est ce que cela donnerait ?

. Quartier Lointain, Jirô Taniguchi, Ed. Casterman.

Voir les commentaires

...9

6 Novembre 2008, 22:38pm

Publié par la souris jaune

"Prendre le pouvoir pour donner de la dignité aux autres".

Louis CHOPIER, maire de Saint-Malo de 1977 à 1983.

Voir les commentaires

:)) Le Secret du Mont Saint-Michel

6 Novembre 2008, 22:19pm

Publié par la souris jaune

Un vrai bonheur ! Une vraie bouffée d'air frais que ce livre qui change de tous les romans que j'ai pu lire ces temps-ci. Ca commence au temps des Templiers, par un chapitre unique sur un combat pour sauver quelque chose de précieux. Et puis bond dans le temps au deuxième chapitre, 1890, encore des armures de métal, mais celles de scaphandriers cette fois-ci. Scaphandrier amené à plonger en baie du Mont, et à Cancale, dans le périmètre d'épaves... On va suivre alors un récit plein de rebondissements, suivre une enquête et les secrets qu'elle véhicule. Avec un personnage principal attachant, revenu de tout, qui mène une vie simple qui lui convient, jusqu'au jour où cette enquête précisément va l'amener à rencontrer une jeune femme dont tout la sépare mais dont il va tomber, malgré lui, amoureux. Les plongées sous l'eau, avec le scaphandrier, sont elles aussi savoureuses, en un temps où les équipements sont lourds, et toute immersion profonde très périlleuse. L'auteur nous fait bien ressentir les affres et les plaisirs d'une plongée en eau profonde, et les dangers qu'il y trouve, renforcés par ceux de mystérieux personnages qui veulent l'empêcher de mener à bien sa mission. Pérégriner dans les rues du Mont, manger une omelette chez celle qui n'est pas encore devenue la célébrissime Mère Poulard, découvrir les métiers de l'époque tout cela est véritablement savoureux. Je vous le recommande !


. Le Secret du Mont Saint-Michel, Vincent Roc Roussey, Pascal Galode Editeurs.

Voir les commentaires

Poisson d'amour

25 Octobre 2008, 21:43pm

Publié par la souris jaune

Encore du Van Cauwelaert... Dès le premier, j'avais déjà trouvé son écriture assez soutenue, cela dit, très attendue. Sans guère de surprise... Un peu dans la veine d'un Alexandre Jardin, qui cherche la trouvaille et nous la sert sur un plateau en ayant l'air de nous dire : "vous l'avez vue, celle-là, pas mal, non ?"...
Tous ses héros sont les mêmes : de faux-héros un peu ratés, qui nagent dans leurs contradictions et ne savent pas vraiment ce qu'ils veulent de leur destin... Des hommes qui se laissent haper par LA femme, et qui nourrissent autour d'elle tout un tas d'états d'âme et de justifications de leur être manqué, ou en attente... Mais bon Dieu, ne peuvent-ils pas ETRE, tout simplement. C'est agaçant, à la fin, ce couplet genre, je rate ma vie mais c'est pas ma faute, c'est la faute de cette gonzesse qui mène la sienne, elle, de vie...
Donc là, s'il faut vous en dire un peu plus de ce canevas, il la rencontre par hasart dans une salle des ventes. Et là, forcément, il perd la tête, Et puis tous ses actes ou presque vont tendre à la revoir, ce qui se passe, et elle, elle s'en fout de lui, ou en tous cas, elle l'aime tout d'un coup c'est le coup de foudre, ils se trainent mutuellement dans leurs lieux d'enfance (ah, oui, l'enfance...), ou pour elle, là où elle a perdu son père, et puis... elle y reste. Et lui se morfond en l'attendant. Voila. C'est du Van Cauwelaert !...

. Poisson d'amour, Didier Van Cauwelaert, 187 pages, éditions du Seuil, collection Points.

Voir les commentaires

...8

25 Octobre 2008, 21:40pm

Publié par la souris jaune

"On est trop seul d'avoir cru être deux, d'avoir cru ne faire qu'un"

Didier VAN CAUWELAERT

Voir les commentaires

:(( Petits suicides entre amis

11 Octobre 2008, 13:26pm

Publié par la souris jaune

J'aurais pas dû. J'avais lu Le Lièvre de Vatanen, ça aurait pu me suffire d'Arto Paasilina. Eh ben non. Alors, je l'ai lu, laborieusement. L'idée de départ pousse sans doute à la curiosité : deux types au bout du rouleau, qui décident chacun de leurs côtés de mettre fin à leurs jours... Oui, mais au même endroit ! Alors ils s'en dissuadent, et passent ensemble, rapprochés par leur idée funeste, une sacrée tranche de vie. Et ils songent très vite que beaucoup doivent être dans leur cas... Alors ils passent une petite annonce dans un journal, à l'attention des futurs suicidés. Suivent alors beaucoup de réponses, un colloque, et une longue, très longue épopée en car à la recherche du lieu pour mettre fin à leurs jours ensemble... C'est long, très long, poussif, démonstratif et ça se veut très souvent édifiant. C'est écrit comme un rapport de police et je dois dire que je me suis souvent ennuyée.

. Petits suicides entre amis, Arto Paasilina.

Voir les commentaires