Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de la souris jaune

... 761, Voir vraiment

6 Avril 2022, 09:04am

Publié par LaSourisJOne

"Voir vraiment, ne pas simplement traverser un paysage, devrait s'apprendre autant qu'écrire, compter ou lire".

Eric de KERMEL

Voir les commentaires

... 760, choisir la sensibilité

6 Avril 2022, 08:59am

Publié par LaSourisJOne

"(Grâce) à la rose de cendre, cette rose grise qui nous vient du Sud de la Chine, la douceur du pétale, l'exotisme de son parfum, j'ai compris qu'un monde infini s'ouvrait à celui qui laissait de côté la force de ses bras et cultivait sa sensibilité".

Eric de KERMEL

Voir les commentaires

759, l'humain aux multiples émotions

5 Avril 2022, 08:42am

Publié par LaSourisJOne

"L'homme est un animal étrange qui fait cohabiter en lui des pensées aux teintes multiples, parfois paradoxales, qui peuvent le faire passer d'une émotion à une autre sans transition".

Eric de KERMEL

Voir les commentaires

... 758, responsabilité

4 Avril 2022, 08:57am

Publié par LaSourisJOne

"L'enfant a sa destinée propre mais toute la communauté est responsable de son épanouissement".

Eric de KERMEL

Voir les commentaires

... 757, rêves

3 Avril 2022, 21:39pm

Publié par LaSourisJOne

"Le temps des songes est celui où tu plonges en toi-même au plus près de ta vérité". 

Eric de KERMEL

Voir les commentaires

... 756, sommeil

3 Avril 2022, 14:34pm

Publié par LaSourisJOne

"Tout homme qui ne parvient plus à trouver le sommeil devrait marcher à n'en plus pouvoir".

Eric de KERMEL

Voir les commentaires

La relieuse du gué :)

3 Avril 2022, 11:01am

Publié par LaSourisJOne

Roman.

Trouvé encore et acheté au hasard chez un bouquiniste des Côtes d'Armor. Sur une erreur insolite, sans doute : je me suis obstinée à lire le titre comme "La religieuse du gué" ! Allez savoir pourquoi j'ai mis du temps à lire le vrai titre qui est en l'occurrence La relieuse du gué, j'en ai souris...

Bref : c'est un roman entre le roman du terroir et le policier (je n'aime à priori ni l'un ni l'autre), entre parcours initiatique et opiniatre changement de vie... Aussi, j'ai aimé ce cocktail. J'oublie de dire que ce roman s'écoule scandé par des tyrades de Cyrano de Bergerac, à qui la narratrice voue une passion. (que je n'ai jamais lu, j'y reste encore désespéremment hermétique !).

Donc : une jeune femme a changé de vie et s'est installée dans une petite ville de Bourgogne, en tant que relieuse. Pas à pas, elle se bat pour réussir à vivre de son activité... Et puis un jour, un homme, un bel homme arrive, lui confie un très beau livre d'aquarelles à relier pour le samedi suivant, repart... et est tué accidentellement. Va commencer pour la narratrice une quête/une enquête autour de cet homme et de ce livre... J'ai aimé voir vivre ces petits artisans, ses voisins, la valeur du travail, des temps de pause, des rituels de partage... le prix des rencontres.

Ce livre m'a plu, même s'il n'est pas un coup de coeur absolu.

. La relieuse du gué, Anne Delaflotte Mehdevi, éd. Gaïa, 2008

Voir les commentaires

La maîtresse du commandant Castro :)))

29 Mars 2022, 21:21pm

Publié par LaSourisJOne

Roman.

Je n'ai pas souvenir d'avoir déjà lu cet auteur, même s'il ne m'était pas inconnu.

J'ai dévoré ce roman-là, dégoté par hasard chez un bouquiniste, et comme happée par une histoire tout à fait palpitante.

Le récit est celui d'une femme qu'on sait à l'âge de la vieillesse, même si on l'oublie vite, absorbés par le déroulement des faits. Elle n'a jamais raconté son histoire à personne, aussi se dit-elle : ou bien je pars avec mon secret et personne ne le saura, ou bien je le raconte une unique et ultime fois... Ce qu'elle fait, et c'est ce livre que nous lisons donc.

Nous rencontrons donc notre personnage enfant, alors qu'elle grandit à Cuba, née d'un père cubain et d'une mère française. Dans une famille riche. Avec des domestiques. Son amie, la fille du couple de domestiques.

Et puis, la révolution cubaine. Les engagements de certains... 

L'héroïne va s'engager, malgré son extraction sociale, aux côtés des révolutionnaires. Et rencontrer, à 17 ans... le gourou, Fidel Castro... Et puis... Toute sa vie va être construite à partir de ces faits-là. Entre tentative d'oubli et tentative de guérison... Un grand parcours de vie nous est livré là, émaillé de rencontres évidemment, de choix, de travail sur soi, beaucoup sur fond d'histoire cubaine.

Sachant que l'héroïne sera loin de vivre toute sa vie à Cuba, pour se construire, c'est ailleurs qu'elle doit être...

Tout à fait passionnant.

. La maîtresse du commandant Castro, Edouardo Manet, Robert Laffont 2009, Grands romans Points.

Voir les commentaires

L'ambition :)

20 Mars 2022, 10:19am

Publié par LaSourisJOne

Roman.

C'est à Luocine que je dois la découverte de cet auteur, elle m'avait donné très envie de lire Les services compétents de Iegor Gran. Je n'ai pas trouvé celui-là, mais j'avais très envie de découvrir l'auteur.

Je ne suis pas déçue, même si j'ai bien envie de le lire à travers un autre livre.

Ici, comment résumer l'histoire ? L'histoire de José et de Cécile, je suppose, entre autres !

Car ce livre ne manque pas de surprises, et c'est drôle ! 

Des vies essentiellement vues du point de vue des choix professionnels et personnels des protagonistes ; des visions de la vie qui s'opposent, données à voir avec beaucoup d'humour. 

Il y a Cécile, qui travaille dans une galerie d'art, comme secrétaire, et qui reproche à José en le quittant son manque d'ambition... Il bidouille, il espère gagner beaucoup d'argent en vendant des choses improbables ; mais c'est lui qui trouve que Cécile manque d'ambition, salariée d'une galeriste...

S'ajoute à cette histoire celle, croisée, allégorique d'une tribu de chasseurs-cueilleurs... ! pour imaginer on l'a compris, l'attitude d'un personnage qui ne se fixe pas sentimentalement ! 

Et puis l'histoire de l'écrivain, qui se mèle à tout ça...

Vous le voyez, ce livre est vraiment impossible à résumer ! Je l'ai juste trouvé un peu long sur la fin.

Mais j'espère découvrir cet auteur à travers un autre de ses livres !

Merci Luocine, pour la découverte !

. L'ambition, Iegor Gran, POL, 2013

Voir les commentaires

Bison :)))

13 Mars 2022, 18:31pm

Publié par LaSourisJOne

Roman.

Trois sourires. Rien à voir mais je pense que lorsque je pense à un plaisir de lecture un peu similaire, je songe à Là où chantent les écrevisses, que j'avais adoré. Peut-être pour son immersion au coeur de la nature, d'une nature vierge, sauvage, mais le lien s'arrête peut-être là. 

En tout cas, j'ai dévoré ce livre-ci.

Patrick Grainville (que je ne me souviens pas avoir lu encore ?) nous plonge au plus près du peintre George Catlin, au XIXe siècle, aux Etats-Unis. Celui-ci (qui a donc réellement existé) a tout quitté un jour pour suivre les Indiens, et les peindre. Toutes tribus confondues. En ethnologue. J'aime beaucoup ce récit empli de descriptions et d'immersions au sein des camps des Indiens. Car le récit est souvent exalté, lyrique, il n'a pas la froideur de certaines biographies ; il est imprégné de l'onirisme et de la poésie émanant des moeurs indiennes et du regard d'un peintre sur celles-ci.

Rien de tendre, bien sûr, des moeurs souvent "brutes" ; mais un regard sur ce peuple décimé par les blancs... Avec la vision anticipée de leur fin, qui traverse le roman, via l'auteur et les yeux de Catlin qui semble aussi l'avoir deviné...

Alors, on le voit peindre, avec frénésie ; on le voit amasser des objets, regarder, s'abreuver de visions, aimer, vivre... On suit aussi quelques personnages au plus près sur quelques événements précis, et c'est alors assez palpitant, nourri de suspense... On suivra aussi une femme Crow" enlevée par un Sioux... Que deviendra-t-elle ?

Un profond plaisir de lecture.

. Bison, Patrick Grainville, éd. du Seuil, 2014.

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>