Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de la souris jaune

... 484

30 Mai 2017, 13:00pm

Publié par LaSourisJOne

"L'inertie est un état d'esprit très sous-évalué. Si tu sens que tu es obligée de prendre une décision, alors décide de ne pas prendre de décision. Laisse passer du temps. Ne fais rien".

William BOYD

Voir les commentaires

... 483

28 Mai 2017, 13:55pm

Publié par LaSourisJOne

"Laisse la vie venir à toi, ne cours pas partout à sa recherche".

William BOYD

Voir les commentaires

Le Coeur cousu :)

17 Mai 2017, 22:22pm

Publié par LaSourisJOne

Roman.

Voila. A la veille de rencontrer, d'écouter et de boire les paroles de Carole Martinez de passage demain à Saint-Malo, je termine ici la lecture de ce roman étonnant, foisonnant, qu'est Le Coeur cousu, son premier roman. Moi qui avais été saisie, captivée, passionnée par Du Domaine des Murmures

Le Coeur cousu quant à lui est un roman que j'avais à peine commencé, et lâché, rebutée par le prologue. Sur les conseils de l'auteur elle-même il y a quatre ans presque jour pour jour (c'était le 18 mai 2013), j'ai enjambé le prologue pour me lancer à nouveau dans cette lecture. 

Mon dieu, quel livre ! Quel souffle ! Extraordinaire odyssée, un texte épique, qui transpire de symboles, de rituels, de traditions ancestrales transmises de mères en filles... Extraordinaire épopée qu'il faut prendre le temps de digérer, certainement, assurément, et qui pourrait être relu pour en goûter tous les aspects. C'est un chant, un conte protéiforme, qui se dévide à partir d'une plume, d'une voix, d'une aiguille, puisqu'ici toutes les manières qu'on a de dire, de tisser une histoire se mèlent pour dessiner une bien singulière dynastie familiale. Le destin de Frasquita Carasco la couturière, d'une étrange et mystérieuse boîte qui contient un secret que les femmes de cette famille doivent se transmettre pour hériter d'un don... Pour hériter d'elles-mêmes, sans doute... Un don qui n'est pas toujours solaire, mais dont on ne se départit guère, ou jamais très longtemps. Il nous rattrape toujours et nous frappe de son sceau. A moins qu'on ne décide de ne plus transmettre la boîte ?

Le récit se referme en cercle, on chemine avec une incrédulité que la narratrice sait régulièrement endormir dans ces histoires contées, qui nous sont comme murmurées dans le creux de l'oreille... On s'attache aux filles de la couturière, la destinée de chacune est un conte où la puissance de l'imaginaire n'a pas de limites pour faire naître les visions... 

Extraordinaire talent.

J'ai peiné lorsqu'il s'est agi d'hommes, de politique et d'anarchie, au milieu du livre, mais j'ai goûté à nouveau l'éreintant cheminement de Frasquita et de ses enfants... Anita l'aînée, la belle Anita et son émouvante histoire d'amour, Clara la solaire, à la merci du jour et des éclats brillants, Angela la femme oiseau ou Martirio la sombre, celle que la mort a embrassée... Et Soledad, la solitaire, celle qui consigne l'histoire venue des mots d'Anita... Ce qui est et pourrait n'être qu'un rêve... 

Brillant.

. Le Coeur cousu, Carole Martinez, 2007. Folio.

Voir les commentaires

Murmures dans un mégaphone

10 Mai 2017, 13:56pm

Publié par LaSourisJOne

Roman.

Deux vies.

Deux vies qui se font résonnance. Deux vies marquées par des trajectoires différentes. Mais qui vont se retrouver soudain, de façon fort improbable, comme la vie le permet souvent - car la vie, c'est l'improbabilité - dans les bois, un soir, par hasard, pour des raisons qui leur appartiennent, à chacun. 

Elle est marquée par un destin très lourd, et un choix très lourd qu'elle a décidé il y a trois ans : ne plus sortir de chez elle. On rencontre donc Myriam après ces trois ans passés, qui vit hors du monde. Et puis il y a Ralph, qui croit agir sa vie mais finalement l'a certainement subie. Lui, le psychothérapeute. Marié à Sadie, qui passe son temps à mettre en scène leur vie sur les réseaux sociaux... Miroir au passage de notre société, telle qu'elle est aujourd'hui, en tout cas pour certains. Deux enfants, des jumeaux, de 16 ans. Dont il ne connaît rien, dont on voit assez bien la vie autonome, parallèle. Vies tissées sur du factice, vies contigues et non les unes avec les autres...

D'ailleurs, c'est un peu le phénomène étrange de ce livre : il avance lentement, de manière assez composite finalement, et forme quelque chose d'assez flottant ; d'intéressant, mais de flottant. C'est ce qui fait que je ne peux pas crier mon enthousiasme, pour cette sensation étrange de "délitement" qu'il procure. En même temps... Les vies qui se délitent, qui se vivent comme elles peuvent, c'est bien le propos. Où les deux protagonistes du couple central vont d'ailleurs aller sur les traces de ce qu'ils pensaient vérité originelle avant de l'avoir abandonnée : leur premier grand amour, auquel ils ont renoncé. Avec cette question intéressante : on ne se marie pas avec la personne qui compte le plus pour soi. Question loin d'être classique, et très intéressante... Comme si notre part d'ombre, de secrets, restaient à jamais autre et séparée de celui qu'on décide d'épouser... 

Les murmures, ce sont ceux de Myriam, elle qui s'est condamnée à murmurer à cause du mère cinglée et mal aimante. 

J'ai aimé le lent tableau qui donne à voir les évidences assumées, puisqu'elle re-naît au monde au bout de trois ans : pas de faux-semblants. Elle cherche le vrai. 

Ralph, au contraire... a du mal avec le vrai, il s'est fait croire au faux... Ou on lui a fait croire au faux... La reconstruction de l'une sera, malgré tous ses traumatismes, plus sûre et plus probable que celle de Ralph, qui semble suspendu au dessus de rien. Cette thématique est intéressante. Mais je n'ai pas été emportée...

Merci à Delphine, toujours découvreuse, de ce cadeau.

Médiathèque de Saint-Malo.

. Murmures dans un mégaphone, Rachel Elliott, Payot et Rivages, 2016.

Voir les commentaires

Rêvons un peu, Etonnants Voyageurs, dans moins d'un mois

10 Mai 2017, 09:43am

Publié par LaSourisJOne

... Ah, mois de mai. Alors qu'approche le salon Etonnants Voyageurs. Je sens poindre, croître l'envie, progressive, de m'immerger dans le programme, attendu patiemment, afin d'en déceler celui qui sera mon programme 2017... 

En attendant, chercher un peu, s'allécher...

Découvrir Nicolas Fructus. Son univers BD me donne envie de le découvrir. Il fera l'objet d'une exposition à la chapelle de l'école de marine marchande, Intra-Muros. (Tiens, d'habitude ce lieu magique accueille des conférences ? Pourvu que ce soit encore le cas cette année !)

En attendant les 3, 4, 5 juin...

 

Voir les commentaires

... 482

10 Mai 2017, 09:37am

Publié par LaSourisJOne

"Quand on n'arrive pas à voir que tout va bien, c'est juste que ça ne va pas".

Rachel ELLIOTT

Voir les commentaires

Une bouteille dans la mer de Gaza :)

3 Mai 2017, 08:04am

Publié par LaSourisJOne

Roman ado. (A partir de 15 ans)

D'abord un attentat, à Jérusalem en 2003. Les jours d'après, dans cette ville. Par le prisme d'une jeune fille d'environ 19 ans. Comment vivre avec, après ça. Quotidien récurrent, bouleversé. Quotidien d'étudiante aussi. Et puis soudain, celle qui a la chance de grandir dans une famille intelligente et aimante réfléchit : comment enrayer cette guerre de deux peuples, vivant à une centaine de kilomètres l'un de l'autre ? Elle connaît l'Amérique, par internet et tout ce qu'elle peut y voir, mais elle ne connait rien de la bande de Gaza. Alors elle décide d'écrire une lettre, et de faire passer cette lettre dans cette bouteille "à la mer", par le biais de son frère, militaire... Le frère est prudent, mais dépose quand même l'objet sur une plage de Gaza, et... un jeune homme, qui se surnomme "Gazaman" va lui répondre, à l'adresse mail qu'elle a créée et indiquée. 

Va suivre un échange de mails basé sur la personnalité de chacun, et donc épisodique, construit sur la peur, le rejet, la colère au départ, de Gazaman. Colère de cette vie-là, qu'il reporte contre l'optimisme de cette fille-là, et puis un attachement qui naît. Une inquiétude, sollicitude, lorsqu'un attentat frappe d'un côté ou de l'autre, aussi, après... 

Ils ont réussi à se parler et à devenir amis, de part et d'autre de cette ligne, et pour chacun d'eux c'est une victoire, un espoir...

Une jolie histoire, qui permet une immersion au coeur du quotidien d'une jeunesse confrontée à une guerre qui dure depuis tant d'années...

Une agréable lecture.

. Une bouteille dans la mer de Gaza, Valérie Zénatti, éd. L'Ecole des Loisirs, 2005.

Voir les commentaires

... 481

1 Mai 2017, 08:07am

Publié par LaSourisJOne

"Le monde - en voila un concept intéressant. C'est où le monde exactement ? A l'intérieur ou à l'extérieur ?".

Rachel ELIOTT

Voir les commentaires

... 480

30 Avril 2017, 11:58am

Publié par LaSourisJOne

"C'est incroyable comme une petite phrase peut déclencher une multitude d'autres phrases".

Valérie ZENATTI

Voir les commentaires

... 479

19 Avril 2017, 08:50am

Publié par LaSourisJOne

"C'est à l'ombre que s'épanouissent certaines douleurs. C'est dans le silence que fleurissent ces obsessions qui deviennent le moteur et le tracé de nos existences".

Léonora MIANO

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 > >>