Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de la souris jaune

... 535, ne plus se soumettre

7 Mars 2018, 08:29am

Publié par LaSourisJOne

"Je sentis en moi une force qui ne voulait plus se soumettre au faire mine de rien, grâce à quoi en général on pouvait survivre dans mon quartier et à l'extérieur".

Elena FERRANTE

Voir les commentaires

... 534, quitter

3 Mars 2018, 09:04am

Publié par LaSourisJOne

"Il y a les gens qui partent, et ceux qui savent faire partir les autres ! C'est pareil pour les amitiés, des fois on a l'impression qu'elles s'interrompent à cause d'une personne, quand en réalité c'est la faute de l'autre".

Elena FERRANTE

Voir les commentaires

Ronde de livres, souvenir photo

3 Mars 2018, 08:56am

Publié par LaSourisJOne

Allez, petit intermède, et souvenir de Londres...

Alors qu'il neige dehors, visite du British Museum. Et en quittant la 'librairy', impressionnante bibliothèque et bien au delà, puisqu'on y trouve aussi copie de la pierre de Rosette ou de la transcription des hiérogliphes par Champollion, ça.

Une librairie, toujours dans l'enceinte du musée, et sa vitrine, où les livres font une roue pour le moins insolite... L'histoire ne dit jamais si on peut prendre un livre, ou si c'est destiné (tristesse) à n'être que déco... :))

 

Voir les commentaires

... 533, ne pas dire

2 Mars 2018, 14:53pm

Publié par LaSourisJOne

"Ne pas avoir expliqué tout de suite ce qui s'était passé rendait maintenant compliquée, et peut-être inutile, toute tentative de réparer mon erreur. Il était tellement facile de mal faire !".

Elena FERRANTE

Voir les commentaires

... 532, dans les gênes ?

1 Mars 2018, 18:48pm

Publié par LaSourisJOne

"Etait-il possible que les parents ne meurent jamais et que chaque enfant les couve en soi, de manière inéluctable ?"

Elena FERRANTE

Voir les commentaires

... 531, la fragilité

1 Mars 2018, 18:45pm

Publié par LaSourisJOne

"Il faut peu de temps à une conviction fragile pour faiblir et finir par céder".

Elena FERRANTE

Voir les commentaires

L'Amie prodigieuse :)))

28 Février 2018, 21:27pm

Publié par LaSourisJOne

Roman.

Quand je pars en voyage, j'aime ce moment privilégié de choisir les livres, le livre si c'est un voyage court, qui m'accompagneront(ra). Et quand c'est à l'étranger, ce choix est encore plus précieux, car je sais que je n'aurai pas la solution de me ruer vers une librairie pour en acheter un autre... Alors, pour ce court voyage à Londres, j'avais choisi l'Amie prodigieuse, dont j'avais tant entendu parler, et Elena Ferrante, pour m'accompagner. Que je ne regrette pas ce choix ! Quel bonheur de me dire que ce livre, et ceux qui suivront, me rappeleront mon voyage, et inversement ! Je l'ai donc dévoré. Je le retrouvais comme une gourmandise dans mes temps de pause. Et j'attends avec impatience de me jeter dans le second tome, car l'histoire d'Elena et Lila m'a vraiment capturée. 

Bienvenue à Naples. Quartier populaire. J'appréhendais un récit d'enfance (ça ne vous étonnera pas), c'est bien plus que cela, évidemment. D'autant que la narratrice nous saisit d'emblée, puisqu'elle a quelque soixante ans passés, qu'elle nous dit que celle qu'elle connaît si bien, son amie Lila, a disparu de la circulation, fidèle à son fantasme de le faire un jour, et qu'elle va s'employer à lutter pour qu'elle ne disparaisse pas, et raconter par le menu leurs pas, à elles deux, dans la vie, depuis leurs premiers pas ensemble. C'est à dire depuis qu'elles avaient... 7, 8, 9 ans ? Le premier tome (Delph, je vais penser à toi sur ce coup-là, en ne disant pas jusqu'à quel événement) passe en revue dix ans de leur vie. Autrement dit, jusqu'à leurs 18 ans.

J'ai adoré, comme beaucoup donc semble-t-il, tant ce livre est un phénomène que je comprends maintenant, la vie entremélée de ces deux-là. La riche complexité et à la fois simplicité de leur lien. Le déterminisme de leur milieu, et les actes qu'elles mettent en place, chacune à leur manière, pour s'en dégager. Mais ce livre ne se résume pas, tant la richesse et la densité des liens doit se lire.

Nourrie d'ambivalences. 

C'est superbe et passionnant, et j'attends avec impatience de me plonger dans le second tome pour suivre la suite de leur aventure.

Je rejoins donc Mélanie (pensées pour toi !) qui avait tant aimé ce livre, j'ai mis le temps, mais j'y suis venue au bon moment, je crois :)

. L'amie prodigieuse, Elena Ferrante, Folio, 2011.

Voir les commentaires

Le déjeuner des barricades :)

23 Février 2018, 19:50pm

Publié par LaSourisJOne

Roman.

C'est drôle, je m'attendais à être plus emballée que ça.

J'ai à peu près le même ressenti qu'après la lecture de l'Ordre du Jour, d'Eric Vuillard. La volonté d'aimer ce livre, un goût pour le thème, l'idée, et quelque chose qui me retient d'être complètement enthousiaste. Pour les mêmes raisons, d'ailleurs, sans doute pour l'aspect "picoré" du livre auquel je ne m'attendais pas. Alors pourtant, c'est léger, c'est chouette, c'est fin, l'intrigue se déroule habilement, l'humour est fin, mais, il y a ce mais...

Peut-être que je reste sur ma faim. Peut-être que j'aurais aimé de la profondeur, avec tous ces personnages et cette valse qu'ils mènent efficacement. C'est pas mal aussi, pourtant, la suggestion ? Mais, je reste sur ma faim, un peu.

Alors, c'est le jour où tout bascule. Le 22 mai 1968. Les barricades à Paris, événements vus de loin, et de l'intérieur d'un Palace parisien, Le Meurice. Autour d'un déjeuner rituel, littéraire, l'attribtution du prix Roger-Nimier. 

Avec l'inversion des valeurs, ce jour-là. Comme au Moyen-Age, lorsque les abbés le temps d'un jour prennent la place du pape ou vice-versa. Bon. Très bien, admettons. Je trouve que le livre ne va pas assez loin... Malgré la réminiscence de cet autre jour où tout aurait pu basculer pour Paris, en 1940, le temps d'une nuit où Von Choltitz justement au Meurice a désobéi, et sauvé Paris. 

C'est intéressant, ces mises en perspectives, je les vois, mais... elles n'ont pas eu le souffle pour m'emballer comme emballe un grand roman, et je le regrette bien.

C'est Sandrine, et Luocine, qui m'ont donné grande envie de lire ce livre. Merci à vous ! :)

Médiathèque de Saint-Malo.

. Le déjeuner des barricades, Pauline Dreyfus, éd. Grasset, 2017.

Voir les commentaires

... 530

23 Février 2018, 18:28pm

Publié par LaSourisJOne

"D'accord, l'utopie finit toujours pas se fracasser sur le réel, mais quoi de plus triste qu'une vie sans utopie ?"

Pauline DREYFUS

Voir les commentaires

... 529 ah, ah ! Autocongratulations :)

23 Février 2018, 17:34pm

Publié par LaSourisJOne

"Les bons lecteurs sont rares, on ne perd jamais son temps à épuiser leur curiosité".

Pauline DREYFUS

Voir les commentaires