Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de la souris jaune

... 256

26 Décembre 2013, 13:18pm

Publié par LaSourisJOne

"Une peau à défendre. Cette phrase m'a servi de slogan. Ne pas être une enveloppe, une peau morte qu'on traîne comme un linceul".

Sorj CHALANDON

Voir les commentaires

... 255

23 Décembre 2013, 21:24pm

Publié par LaSourisJOne

"L'antinationalisme ? C'est le luxe de l'homme qui a une nation".

Sorj CHALANDON

Voir les commentaires

... 254

23 Décembre 2013, 21:21pm

Publié par LaSourisJOne

"Le sport, c'est une autre façon de résister. A soi-même, aux difficultés, aux intempéries, à la mélancolie".

Sorj CHALANDON

Voir les commentaires

Service clientèle

23 Décembre 2013, 15:37pm

Publié par LaSourisJOne

Service clientèle

Petit intermède de lecture. Benoît Duteurtre est une valeur sûre pour moi, j'avais vraiment adoré Le retour du Général. J'aime assez, parfois, voir avec lui toutes les incongruités de notre monde actuel... Et là, évidemment, l'absurdité de notre monde moderne version société déhsumanisée en prend pour son grade... Difficile de ne pas adhérer à son allégorie de la chose ! En effet, c'est absurde de ne plus pouvoir parler à personne, dès lors qu'on a à faire à une multinationale, et de plus en plus dans les entreprises... Il singe ici l'économie de personnel, et nous rend compte fidèlement (car on n'est évidemment pas dans la caricature, malheureusement !) des aberrations modernes... Des ponts d'or pour souscrire un abonnement, et puis plus rien, et la galère, dès lors que la panne intervient... Et il y a cette Dominique Delmarre, qui signe les courriers de services clients, qui ajoute une dimension humoristique et presque surréaliste à l'histoire... On pense un peu à Egloff, il y a évidemment de l'absurde dans ce livre-là, c'est moins bon que Le retour du Général, mais ça se lit agréablement... Un regard critique sur notre société ne fait pas de mal, même si on sait déjà tout ça !

. Service Clientèle, Benoît Duteurtre, Folio. Première parution février 2005.

Voir les commentaires

... 253

22 Décembre 2013, 10:31am

Publié par LaSourisJOne

"Est-ce qu'une femme, croisant un homme peut être traversé d'un tel pressentiment, celui-ci est l'homme de ma vie ?"

Lionel DUROY

Voir les commentaires

Le club des incorrigibles optimistes :))

15 Décembre 2013, 12:45pm

Publié par LaSourisJOne

Le club des incorrigibles optimistes :))

On reste longtemps, très très longtemps avec les personnages de ce livre : de fait, "Le club des incorrigibles optimistes", c'est la bagatelle de 750 pages, alors forcément, ça ne s'avale pas en quelques jours. Et puis c'est pas plus mal. Car on finit par être vraiment bien avec tous ces personnages que l'on n'a plus envie de quitter. On les retrouve dans leur quotidien, on aime leurs petits défauts, leurs manies...

C'est un récit enchassé, qui mèle les époques. Même si finalement, on peut dire que l'histoire se déroule plutôt dans les années 1952 à 62, à Paris. Et qu'au terme de l'histoire, on est tentés de relire les premières pages, qui commence par un enterrement, en 1980. Juste pour voir comment les personnages ont vieilli, et ce qu'ils sont devenus, après qu'on les ais quittés.

Beaucoup d'histoires se mèlent ici. Par certains côtés, j'ai pensé à Jonathan Coe et à son "Bienvenue au Club" (en Irlande). Ici, on est dans la peau de Michel, un jeune lycéen. Que l'on voit évoluer et se débattre avec sa famille, ses amis(es)... Et puis surtout au café, où il rencontre une faune incroyable, trucculente, épique (qui évoque celle d'Albert Cohen, et ses Valeureux). Car le livre parle aussi et surtout de l'expatriation. Au Balto, et à l'arrière du Balto, tenu par un Auvergnat, il y a une arrière-salle où l'on joue aux Echecs... Où l'on blague, se fâche, mais avant tout se réjouit d'être en vie, car tous, savent de quoi ils ont réchappé... Leur(s) histoire(s) nous est (sont) livrée(s) habilement, et on se passionne pour celle de chacun ; et on s'attache à tous, excessifs, russes pour la plupart. Et puis il y a Sacha, et le mystère de Sacha... Qui compte tant pour Michel, autour de l'amour de la photographie entre autres, et qui est banni régulièrement du Club... pourquoi ? on ne le saura qu'à la fin, via une révélation troublante, et posthume... C'est très très touchant. Et évidemment, ça donne à voir l'Histoire, avec un grand H avec beaucoup de précautions, car ce sont les hommes, avec leurs failles et leurs forces, qui font l'Histoire... Une lecture très riche.

. Le club des incorrigibles optimistes, Jean-Michel Guenassia. Ed. Albin Michel. 2009

Voir les commentaires

... 252

13 Décembre 2013, 22:58pm

Publié par LaSourisJOne

"De la question de l'hérédité... Est-ce qu'écrire tient à distance la fêlure ? L'écriture en elle-même, non, mais l'écriture et l'utilisation de l'histoire pour comprendre ce que les acteurs, eux n'avaient pas compris, ni le fils, ni le père du fils, ni le grand-père du fils, ça oui, je crois que c'est une manière au fond d'arrêter la malédiction. Voila à quoi ça sert l'Histoire, aussi".

Stéphane AUDOIN-ROUZEAU

Voir les commentaires

... 251

1 Décembre 2013, 10:49am

Publié par LaSourisJOne

"Chaque homme, dans sa vie, commet une certaine quantité d'erreurs. Il cherche et trouve des bonnes ou des mauvaises raisons, souvent des excuses ou des prétextes. La pire de toutes les raisons est la découverte de sa profonde stupidité".

Jean-Michel GUENASSIA

Voir les commentaires

... 250

26 Novembre 2013, 07:59am

Publié par LaSourisJOne

"On peut essayer de fuir les réalités, tromper son monde, se dissimuler derrière le masque de la vertu, faire l'autruche, s'inventer des excuses et des prétextes, tergiverser et reculer, l'avenir dépend de notre résistance au grand écart et le bonheur de notre capacité de lâcheté. La vérité revient à la vitesse d'un boomerang".

Jean-Michel GUENASSIA

Voir les commentaires

... 249

25 Novembre 2013, 13:35pm

Publié par LaSourisJOne

"Il y a des livres qu'il devrait être interdit de lire trop tôt. On passe à côté ou à travers. Et des films. On devrait mettre dessus une étiquette : Ne pas voir ou ne pas lire avant d'avoir vécu."

Jean-Michel GUENASSIA

Voir les commentaires