Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de la souris jaune

... 239

18 Octobre 2013, 23:26pm

Publié par LaSourisJOne

"L'état d'esprit où l'on invente est tellement supérieur où l'on observe".

Marcel PROUST

Voir les commentaires

En vieillissant les hommes pleurent :)

13 Octobre 2013, 22:23pm

Publié par LaSourisJOne

En vieillissant les hommes pleurent :)

Je suis tombée sur ce livre par hasard ; le titre dit finalement assez peu de ce dont il parle, même s'il restitue assez la sensibilité juste, et touchante, de ce livre. C'est un très beau récit sur la France rurale des années 60. Plongée au coeur d'une famille dans ces années-là, très très bien donnée à voir. Il y a le père, Albert, la soixantaine, marqué par sa guerre en 1940, et la ligne Maginot, dont il a gardé les souvenirs pudiques, et secrets. L'épouse, Suzanne, élégante, belle, qui s'oublie dans sa course à la modernité. L'achat du premier téléviseur, et son intrusion dans le foyer pour la première soirée télé, partagée par tout le village est un très beau moment. Et puis il a la grand-mère, qui n'en finit pas de mourir, qui oscille entre réminiscences et oubli. Et le fils, le petit dernier tandis que l'aîné fait la guerre d'Algérie, le petit dernier qui lit Eugénie Grandet, le premier, le seul de la famille qui lit. Et la guerre. Trois guerres, trois générations d'hommes et leur guerre. C'est un portrait vraiment touchant de chacun des personnages, ainsi qu'une tentative de réhabilitation du souvenir, de ces hommes qui ont tant donné pour leur patrie, et qu'on oublie aujourd'hui. Et une reconquête de l'Histoire, qui marque et laisse ses traces parfois sales là où tant d'hommes ont souffert. C'est très très juste et sensible.

. En vieillissant les hommes pleurent, Jean-Luc Seigle, éd. Flammarion, puis J'ai Lu. Janvier 2012

Voir les commentaires

... 238

13 Octobre 2013, 22:06pm

Publié par LaSourisJOne

"Dès lors qu'on ne veut pas montrer, démontrer, donc faire apparaître le monstre de la vérité, on favorise le mensonge absolu, celui qui tue toute volonté de penser et de faire penser".

Jean-Luc SEIGLE

Voir les commentaires

... 237

13 Octobre 2013, 22:01pm

Publié par LaSourisJOne

"Chaque témoin qui n'a pas parlé, à qui l'on n'a pas laissé le temps de raconter son expérience, une fois mort, est équivalent à un grand historien qu'on aurait perdu à tout jamais".

Jean-Luc SEIGLE

Voir les commentaires

... 236

13 Octobre 2013, 21:53pm

Publié par LaSourisJOne

"Le silence est souvent pris pour l'expression de la culpabilité, il arrange tout le monde. On oublie toujours qu'il peut être le résultat de l'injustice et de la résignation, pire encore, la preuve incontestable de ce qui est déjà mort".

Jean-Luc SEIGLE

Voir les commentaires

... 235

9 Octobre 2013, 08:59am

Publié par LaSourisJOne

"La géographie, il faut voyager pour l'aimer. L'histoire, elle vit avec nous, même si on reste sur place toute sa vie. Qu'on le veuille ou non, elle finit toujours pas s'asseoir à notre table".

Jean-Luc SEIGLE

Voir les commentaires

... 234

6 Octobre 2013, 17:19pm

Publié par LaSourisJOne

"Il lui suffisait de penser à la mise en plis qu'elle devait se faire, à la robe qu'elle allait porter, à la prochaine lettre qu'elle écrirait pour que tout commence à aller mieux. Depuis quelque temps, ces petites choses lui permettaient de s'extraire du monde des autres, de plonger en quelque sorte dans le vivant, et de couler une longue brasse imaginaire dans le silence".

Jean-Luc SEIGLE

Voir les commentaires

Piège nuptial :))

29 Septembre 2013, 20:46pm

Publié par LaSourisJOne

Piège nuptial :))

Y a pas à dire, Douglas Kennedy est une valeur sûre. Mon emballement chaque fois que je me plonge dans ses histoires se confirme encore une fois avec ce Piège nuptial, son premier roman, initialement traduit Cul de sac. Je dois dire que les deux titres conviennent à merveille, et qu'avec celui-là, on n'a pas envie de faire la fine bouche. Dès son premier roman donc, le new-yorkais excellait à nous emporter dans le tourbillon de ses histoires. Et c'est à un rythme haletant qu'il mène celle-là, et dans un style très enlevé qui ajoute sans doute à la jubilation qu'on éprouve à le lire. Je ne sais pas si l'Australie ressemble à ça, mais on peut l'imaginer ainsi, et sa peinture de cette contrée ne manque pas de piment !

On suit donc Nick, le personnage principal, héros médiocre, journaleux aux Etats-Unis, qui décide un jour sur un coup de tête (en tombant sur une carte routière d'Australie) de tout laisser derrière lui et d'y partir à l'aventure. A la rencontre des grands espaces vierges, inexplorés ou presque. Très vite on est plongés dans son road-movie solitaire, et on vit avec une intensité que l'on doit au talent narratif de Douglas Kennedy, ses préparatifs, ses angoisses concrètes, mécaniques, ou liée à un choc avec un kangourou... Jusqu'au jour où il rencontre une auto-stoppeuse... qui va changer sa vie, à son insu ! Drogué, entrainé dans un village sensé être rayé de la carte et où seules vivent trois familles sous leurs propres lois, le voici prisonnier d'une terre hostile, et dont tous ceux qui ont tenté de partir sont morts ! Jusqu'à ce point d'orgue, la fuite en voiture avec Krystal, suivis par trois monstres armés... Le suspense est parfait, vraiment on en redemande. Merci à Sam de m'avoir mis ce Douglas Kennedy entre les mains !

. Piège nuptial, Douglas Kennedy, Pocket. 1994 (Anglais) et 1998 (Fr).

Voir les commentaires

... 233

25 Septembre 2013, 20:15pm

Publié par LaSourisJOne

"La spiritualité n'est-elle pas, avant tout, la recherche d'un état d'exaltation qui transcende l'existence quotidienne ?"

Douglas KENNEDY

Voir les commentaires

... 232

18 Septembre 2013, 12:50pm

Publié par LaSourisJOne

"L'intelligence est sans doute un facteur important, comme l'éducation et le physique, mais plus que tout, les gens se déterminent grâce à ce qu'ils choisissent librement de faire ou de confier".

Gilles LEGARDINIER

Voir les commentaires