Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de la souris jaune

Théa pour l'éternité :)

18 Juin 2013, 21:35pm

Publié par la souris jaune

Roman ado
Hinckel-Florence---Thea-pour-l-eternite-copie-1.jpgAh, voici un livre qui m'a redonné un élan à la lecture ! Le propos n'y est pas si commun. Alors ça change, et ça revigore !

Théa a 16 ans. Des parents séparés. Une mère plutôt pittoyable dans son culte des apparences, terrorisée à l'idée de vieillir, et qui fait subir à son corps opération sur opération ; un père tout le contraire, qui s'est retranché à la campagne, pour sculpter. Ce qui est intéressant d'ailleurs, c'est le regard de l'adolescente, sur les deux perceptions parentales, sa douce évolution, mue par les événements... Le point de vue de sa mère lui semble d'abord tout naturel, et celui de son père has been, avant de relativiser tout cela et que les choses lui fassent vraiment comprendre qu'elle pouvait se tromper dans ses jugements...

Théa est amoureuse de Théo, depuis l'enfance. Jusqu'ici rien d'extraordinaire. Jusqu'au jour où surprenant son Théo avec une blonde du lycée, elle pète un plomb, lui lacère le visage et hurle : "je voudrais que le temps s'arrête !". Certes, la phrase est étrange, déjà en terme de cohérence dramatique, puisque, quand on y pense, si le temps avait dû s'arrêter, autant qu'il se fût arrêté AVANT ! Car  là, ça semble déjà trop tard, puisque Théo est déjà avec Mia. Mais peu importe, d'autant que cette phrase, même si à mon sens elle est bancale, est bel et bien au coeur du récit, et véritablement le point de départ réel de toute l'histoire.

Le hasard faisant bien les choses (seconde réserve, peut-être, mais liée à la première !), dans les locaux du lycée où se passe la scène, se trouve justement, un professeur (Baptiste Jones) en déplacement, en quête, et souhaitant mettre au point une expérience, avec 30 cobayes humains, sur un traitement qui fait s'arrêter le temps. Et grâce auquel on ne vieillira plus davantage. Entendant cela, il va bien évidemment proposer à Théa d'en être, et c'est là que commence une aventure à rebondissements pour Théa... Loin d'être calée sur un "happy end", d'ailleurs. Ainsi, le thème de l'immortalité, du vieillissement, des apparences, sont abordés de façon intelligente et sensée ; et évidemment celui des amourettes, et de l'amour profond, y compris à travers le renoncement à l'autre, pour préserver le bonheur de celui/celle qu'on dit aimer... J'aime beaucoup l'avancée des choses, l'emballement du traitement, et le destin de Théa... Mais ce serait dommage d'en dire plus ! En tout cas moi je vous le recommande, j'ai passé un très bon moment !

 

. Théa pour l'éternité, Florence Hinckel, éd. Syros, août 2012.

 

Commenter cet article

luocine 18/06/2013 22:04

il me tente bien celui-là pour pas mal de raisons
à bientôt
Luocine

LSJ 03/08/2013 15:36

... C'est pas mal comme programme ! Tu as raison, profite ! Moi je viens de souffrir grave avec David Vann et son Sukkwan Island !! Vann génial, mais vraiment, vraiment à lire à dose homéopathique et sous euphorisants !! ;))

luocine 02/08/2013 15:27

je suis débordée
je me baigne
je mange
je dors
débordée je te dis mais je garde ce livre dans ma têt et ça me fatigue...
bisous
luocine

LSJ 02/08/2013 15:16

... Delph l'a lu, elle a adoré aussi. L'as-tu lu finalement Luocine ?