Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de la souris jaune

Le cuisinier

4 Septembre 2011, 20:44pm

Publié par la souris jaune

cuisinier-le-10-1-.jpgJe ne suis pas tombée sous le charme de ce livre-là comme j'aurais pu m'y attendre. Même s'il m'a séduite au départ... Je n'ai pas véritablement goûté ou ressenti les plats du jeune Tamoul Maravan ; je crois qu'ils étaient trop "chimiques" pour moi, pas assez charnels... Trop "moléculaires" à mon goût. J'avais beau tenter de m'imaginer chaque ingrédient (sachant que beaucoup me restaient obscurs le ghee par exemple, constitutif de certains de ses plats), et visualiser l'aspect final, je ne m'en suis guère délectée... "Minis chappatis à l'essence de feuilles de curry", ça vous parle, vous ?). Pourtant, on voit bien que ce garçon (le cuisinier) est très, très doué, très talentueux, et très créatif, ça oui, lorsqu'il élabore des formes et des fumets alambiqués... Surtout qu'ils sont souvent des réminiscences "remastorisées" des plats que sa grand-tante lui apprenait. Mais trop formels pour moi, donc.

Je n'ai pas particulièrement aimé non plus l'imbrication de l'Histoire dans la petite histoire, même si on retrouve l'idée "qu'un battement d'aile de papillon" à un endroit peut entrainer un cataclysme ailleurs, par le phénomène des réactions en chaîne, ; un questionnement sur les conséquences de ses actes que je trouve intéressant. Donc, les épisodes où l'on retrouve les "pontifes" suisses qui manipulent le monde, au restaurant par exemple, m'ont ennuyée. J'ai aimé par contre la différence de culture jouant sur les points de vue et sur la façon de considérer les choses ; comment on est victime, prisonnier de sa culture... jusqu'au moment ultime (rare ?) où on transgresse et où on secoue le joug... Le personnage de Maravan est attachant, même s'il peut sembler tout à la fois agaçant (mais tellement empreint de sa culture, même vivant en Suisse)... Intéressante aussi, la réflexion pragmatique, selon laquelle... finalement, il faut bien vivre, loin de chez soi, et donc plier aux règles que celle-ci imposerait, si l'on veut survivre, dans un autre milieu, monde...

 

. Le cuisinier, Martin Suter, Christian Bourgois éditeur, mai 2010.

Commenter cet article
L

Coucou Luocine ! Ben oui, je m'en souviens, tu m'avais donné envie d'essayer ce livre, je m'en souviens... Mais il n'a pas eu la même magie sur moi :) ! Bisous !!


Répondre
L

j'ai beaucoup aimé ce livre , je crois que j'ai un faible pour cet auteur qui sait me raconter des histoires
Luocine


Répondre