Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de la souris jaune

La petite cloche au son grêle :)))

25 Juillet 2011, 20:07pm

Publié par la souris jaune

9782848761121-1-.jpgJ'adore ce livre ! Dieu qu'il est beau...

La petite cloche au son grêle, c'est la clochette accrochée à la porte du bar, et qui tinte, à l'entrée d'un client. Et le bar, c'est le cadre de ce livre plus que charmant...

Le narrateur a 13 ans. Il s'adresse à "toi" (sa mère) ou à "vous" (sa mère et son père). Fils de cafetiers, donc. De gens simples qui ne lisent pas, mais découvrent Proust, Marcel, par le biais de leur fils. La mère avec passion et ravissement, et le père, malhabile avec les livres, d'abord avec effroi, découvrant que cet auteur était "pédéraste"... Puis avec dévotion, se plongeant dans Proust pour chercher la trace de l'amour pour son épouse, qui dévorait  cet auteur.

Les personnages sont véritablement touchants, on est sous le charme de cette vie à la campagne, au bord de la nationale... Et puis petit à petit, en même temps que le fils tisse le formidable amour de son père pour sa mère, se dessine, sans que l'on veuille y croire, la menace d'une maladie... on devine qu'une vilaine arraignée s'est emparée du corps de la mère, et celle maladie ne sera évoquée qu'avec pudeur, retenue, délicatesse, toujours.

Et puis il y a les "cadeaux" du père et du fils à la mère et femme aimée. Comme ce magnifique épisode où tous deux décident que pour elle, ils veulent Pierre Arditi, dans leur café, le temps d'une lecture... Puis ils décident encore de monter un spectacle, avec tout le village, où tous jouent comme ils peuvent, La Recherche du Temps perdu.

Et puis il y a le souhait, par dessus tout de la mère, qui voudrait voir son fils devenir écrivain... Et ce livre est le cadeau tardif à celle qui ne le lira jamais.

C'est profondément émouvant, bouleversant. Je vous le recommande chaudement.

 

. La petite cloche au son grêle, Paul Vacca, éd. Philippe Rey, 2009.

Commenter cet article
L

Hi hi, chouette, encore un commentaire :) ! Je suis d'accord avec toi, que tout un village se mobilise autour de Proust paraît peu probable. Mais quand dans mon esprit cette toute petite réserve
s'est présentée, l'ensemble de mon être s'est empressée de lui dire, eh, oh, ça va !, tellement j'adore l'idée. Et pourquoi pas, après tout ? Qu'un jeune garçon puisse déplacer des montagnes pour
l'amour de sa mère, pourquoi pas ? Parce qu'il y a ça aussi, la compassion de beaucoup pour cette femme, et c'est pour ça que la plupart se jettent à l'eau, pour le spectacle notamment. Et tu sais,
par certains côtés, ce livre m'a fait penser à La Reine des lectrices, avec la découverte de la lecture comme un raz-de-marée, j'adore...


Répondre
L

j'ai lu ce livre l'été dernier j'ai bien aimé mais j'ai eu beaucoup de mal à croire à la fiction, tout un village qui se mobilise autour de Proust...
c'est un livre gentil ,sans plus mais bon ça fait du bien parfois la gentillesse.
amicalement
Luocine


Répondre