Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de la souris jaune

La deuxième personne

10 Février 2012, 22:33pm

Publié par la souris jaune

001018977-1-.jpgCe livre sera de ceux que j'ai lu relativement vite... pour vite passer à un autre. Je n'en garderai donc pas un souvenir impérissable !

Je n'en aime pas l'écriture, plutôt commune ; je n'aime pas spécialement les personnages non plus. Même si j'imagine qu'il faudrait être indulgents avec ceux-ci, puisque l'histoire se passe à Jérusalem ; qu'il y est question d'identité. De la souffrance de vivre avec l'étiquette d'un peuple sur le dos... Nous suivons en alternance, en voix croisées, deux personnages principaux masculins, jusqu'à ce qu'ils se rejoignent. Dans une histoire d'usurpation d'identité d'une part pour l'un, un jeune étudiant qui, bercé par les événements, se laisse séduire par cette opportunité d'exister soudain autrement qu'en étant juif ou arabe. Il prend l'identité d'un autre, et existe par ses passions, dont la photographie...

L'autre personnage est un avocat, installé, appartenant à une société aisée régie par des codes... Et cet avocat pète les plombs lorsqu'il découvre un jour par hasard, un billet écrit de la main de son épouse destiné à un autre, dans le livre d'un bouquiniste. A qui ce mot était-il destiné ? Il sombre alors dans la paranoïa (nourrie de conjectures assez attendues et pénibles) sur le mode du mari jaloux qui ne m'ont guère passionnées, qui sont finalement assez classiques d'une culture à l'autre ! (Sauf que là, il songe à des moyens beaucoup plus radicaux pour punir sa femme). Bref. Son enquête finira par porter ses fruits, et c'est ainsi que les deux destins se croisent : jusqu'à la pirouette finale, pas mal, elle, qui finalement, nous fait douter de tout, et tout remettre en question...

Il y a bien sûr aussi quand même le questionnement sur l'usurpation d'identité, avec en substance l'idée que parfois, c'est comme accepter une greffe d'organe : un élan, compliqué, mais vital... Nécessaire... Avec le jeune homme à qui il vole son identité, qui est condamné à une vie de légume... Il pille pourtant ce que l'autre avait été. Malgré la caution de sa propre mère, difficile bien sûr, à accepter ; ces interrogations là sont somme toute relativement intéressantes.

Cela dit, on ne peut vraiment pas dire que ce livre m'ait passionnée...

Commenter cet article