Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de la souris jaune

L'étrange disparition d'Esme Lennox :))

14 Avril 2012, 14:30pm

Publié par la souris jaune

9782714443342-1-.jpgSi vous aimez les histoires de femmes et de destins brisés, vous aimerez ce livre car il traite de ce sujet jusqu'à son paroxysme !

C'est l'histoire d'Euphémia, Esme, enfermée à 16 ans dans un asile psychiatrique... Et dont elle ne ressortira que 60 ans plus tard, alors que l'établissement ferme ses portes et doit se débarrasser de ses pensionnaires... C'est l'histoire encore d'Iris, aux amours difficiles, femme moderne et accomplie, dans la vie de laquelle le passé fait une intrusion inattendue : les deux destins de ces deux femmes vont se rencontrer, ô combien liés... L'enchâssement des récits est très habile, tant dans les changements de perspective, que d'époque, de regard ...

Et évidemment au coeur de ce livre, cette réflexion clé sur la folie, et sa relativité... Le livre est riche de scènes belles, douloureuses et poignantes. Parfois certains événements font basculer des vies entières... Et si l'on y prend garde, les effets de ce basculement se font sentir tels des ricochets dans les vies à venir. L'engluement dans des histoires familiale opère alors, et emprisonne. C'est le cas d'Iris qui malgré elle s'englue dans une histoire d'amour perdue d'avance, et qui accueille presque avec un sixième sens l'irruption de cette Esme dans sa vie, qui va faire exploser un secret familial. Et puis il y a le frère, ou le presque frère, Alex, celui qui protège et qui aime, coûte que coûte, et la question fuie par l'héroïne : et si c'était lui, l'élu ?

Difficile pour moi de ne pas penser à ce magistral "Domaine des Murmures", où il est encore question de déchirure suprême, de la séparation ultime entre la mère et son fils ; l'individu injustement broyé par les rouages d'une société destructrice : celle qui n'est pas dans la norme dérange, alors on l'enferme. C'est extrêmement touchant et boulerversant, car ça interpelle forcément sur la notion de limites, de codes, et d'époque...

 

. L'étrange disparition d'Esme Lennox, Maggie O'Farrel, éd. Belfond, mars 2008. Traduit de l'irlandais.

Commenter cet article
L
Ah, Luocine ! Tu en as parlé sur ton blog ? J'ai dû mal chercher, je vais retourner voir... Et la couverture de ce livre me disait vaguement quelque chose, c'est donc ça !! En tout cas, je confesse
un pêché d'infidélité, puisque c'est la médiathèque de Pleurtuit qui conseillait le dernier roman de M O'Farrell... Ne le trouvant pas, je me suis rabattue sur celui-ci : grand bien m'en a pris !!!
bises !
Répondre
L
j'ai beaucoup aimé ce roman découvert dans notre club de lecture
Luocine
Répondre