Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de la souris jaune

Dieu surfe au pays basque

28 Juillet 2012, 09:53am

Publié par la souris jaune

dieu-surfe-au-pays-basque-1-.jpgCet auteur m'a étrangement rappelé à de nombreux égards Maarten Troost (La vie sexuelle des Cannibales). Le surf, un mec moderne qui parle de trucs de femme et qui décrit son amour quotidien pour son épouse, les formules, ses agacements (trop) tranchés et faciles quant à certaines choses du quotidien et de la modernité...

Bref. Cela dit, ce livre aura eu le mérité de tomber au bon moment (celui, désagréable, où tous les livres ou presque me tombent des mains !). Au départ j'ai cru que je ne le finirais pas. Il m'agaçait, avec ses formules trop faciles, ses expressions éculées et peu significatives ("un sourire de béni-oui-oui"), ses emportements simplistes (ah, ces femmes et leurs poussettes qui sont les reines du monde... certes... ). Mais j'ai trouvé que le récit prenait de la profondeur. Ainsi, il nous confie une tranche de sa vie sous l'angle de son amour pour sa femme à plusieurs époques (sachant qu'il est jeune, c'est un trentenaire) : j'avoue avoir trouvé très chouette la narration de leur idylle naissante. Leur amour est au coeur de ce livre, et surtout, un drame, celui de la perte d'un nouveau-né, ou d'un foetus. Histoire personnelle et intime qui est la sienne, et surtout celle de sa compagne, qu'il nous livre par son prisme. Avec sa sensibilité de garçon. Sans nous épargner des épisodes sanguinaires, tels qu'il les a perçus, lui spectateur de ce mystère de la maternité pour les hommes. !

Aussi, le récit intercale les époques : il y a celle qui le précède, où elle perdit son bébé Ferdinand (dont elle a coutume de dire qu'il est une comète qui a vécu"cinq jours, un siècle, un millénaire", puisqu'il est né le 29 décembre 2000), puis la grossesse suivante. Il décrit les angoisses, les espoirs, l'affection, la tendresse, et comment il l'accompagne dans ses épreuves, porté par son admiration pour elle. Sans nous épargner ses colères excessives ! Notamment à l'encontre de Dieu (d'où le titre...), dont il dit que de toute façon, s'il existe, il se fout des humains et est parti surfer au pays basque... A noter que l'auteur est né à Bordeaux et a comme patrie le pays basque ! Et que l'existence de Dieu est une question qui l'a préoccupé longtemps : on comprend alors que le titre n'est pas qu'une formule accrocheuse...

 

. Dieu surfe au pays basque, Harold Cobert, éd. Héloïse d'Ormesson, date de parution : mars 2012.

Commenter cet article
L
je note , je note .. à bientôt
Luocine
Répondre