Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de la souris jaune

Ce que j'ai vu et pourquoi j'ai menti :)

31 Juillet 2012, 11:44am

Publié par la souris jaune

9782070627943-1-.jpgJ'ai adoré ce livre. J'ai été happée du début jusqu'à la fin.

Ca se passe aux Etats-Unis. A une époque où on fume cigarette sur cigarette en toute légèreté pour "faire genre" ou passer le temps, où les robes se resserrent sur la taille pour dessiner la silhouette, où les femmes se comportent comme des objets séduisants et capricieux, avec des hommes brutaux "mais aimants"...

Evie a 15 ans. Sa mère est une mangifique femme blonde dont le compagnon, son deuxième époux, part à la guerre. Le récit commence véritablement à son retour, en 1947, alors qu'il mène des affaires florissantes. Et décide d'emmener femme et fille de New-York à la Floride... pour le dépaysement, un ailleurs, une vie de rêve ; où Evie va rencontrer Peter qui va bouleverser leur vie.

J'aime beaucoup l'enchainement des épisodes dans cette histoire, sans rupture... et comment les choses nous sont rapportées, notamment après la sortie en mer, ce jour de cataclisme, par le traitement médiatique de l'affaire...

Evie entre dans le monde adulte en se frayant un chemin entre découverte de la sensualité, mensonges, meurtre et renoncement... L'histoire illustre cette idée qu'on ne devient pas adulte en se travestissant (en mettant des vêtements d'adulte), mais en vivant des choses fortes qui transforment et qui marquent...

Jeunesse et innocence de l'adolescente qui regrette de ne pas grandir plus vite, force et excès du premier émoi, jalousie d'une mère qui voit sa fille lui râvir la place de femme accompagnent ce récit haletant, qui n'est pas qu'un "simple", récit de passage à l'âge adulte par le biais d'une rencontre amoureuse ; il y a aura les trahisons, les désillusions, et les grandes décisions. Celles que la jeune fille doit prendre vite, acculée parce qu'elle n'a pas le choix, et desquelles découle la suite de sa vie, et le maintien de sa cellule familiale... Evidemment, on se dit qu'on aimerait lire une suite (comment vivre avec ?)... En tous cas, ce livre est un plaisir, servi par une narration très bien menée !

 

. Ce que j'ai vu et pourquoi j'ai menti, Judy Blundell, Gallimard Jeunesse, 2008.

Commenter cet article

LSJ 15/08/2012 18:53

Ca alors ! Contente que tu n'aies pas regretté ton achat... Pour tout te dire, je ne me souviens plus de la fin, ça doit être un signe ?! Je me souviens que j'avais aimé que les choses ne soient
pas tendres avec cette adolescente qui s'éprend si vite sans nuancer son émoi... Et la suite des événements m'avait surprise, sa décision et sa soudaine mâturité dans la gestion du témoignage, avec
une part d'abandon de ses rêves, mais complètement de ses idéaux... Merci d'avoir mis un lien et un clin d'oeil sur ton blog !

Luocine 15/08/2012 09:22

j 'ai lu et bien aimé alors j'ai mis un lien sur mon blog
je n'aime pas la fin bien morale : la petite jeune fille qui répare les horreurs nazies et les crasses de son beau père ... cela rend très faible le fin du roman tu ne trouves pas?
Luocine

Luocine 10/08/2012 14:47

je vais le metrre sur ma liste..
à bientôt
Luocine