Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de la souris jaune

Monsieur l'archéologue

7 Mai 2016, 21:21pm

Publié par LaSourisJOne

Monsieur l'archéologue

Roman.

Roman, court, ou roman ado, c'est possible aussi...

L'histoire d'une jeune fille de 16 ans, qu'elle nous raconte 30 ans plus tard. Pas de quotidien 30 ans plus tard, ne cherchez pas ; juste l'histoire, le rapport au père, pendant ces années-là, un exercice de souvenir peut-être, sur quelques étés. D'autant qu'on comprend que l'auteur a ces souvenirs émus de son père, ça ressemble à un hommage, une tranche d'autobiographie, même si le personnage principal est une jeune femme, peut-être pour provoquer la distanciation, Ariane. Histoire de ces étés, où elle est avec son père, archéologue, qui fait des recherches dans un tout petit village de Grèce. On vit le décalage entre ceux qui savent, ceux qui cherchent, et ceux qui vivent là, ceux dont le village périclite, et qui fondent tous leurs espoirs sur les trouvailles de ces archéologues ; ce décalage entre les trouvailles, et les attentes : les trouvailles ont du sens du point de vue de l'archéologie, mais pas pour le commun des mortels, pas pour celui qui espère une renaissance par le tourisme, par le biais de ces trouvailles... Même s'il y a de la démesure dans ce récit, il y a quand même cette leçon donnée par le village aux scientifiques, aux chercheurs, qui reconstituent, pugnaces, la cité de leur rêve, en pierre, loin de la véracité historique... Il y a cet épisode touchant. Sinon, il y a la constitution d'une personnalité, d'une fille, en demande du regard de son père ; la construction, le dégagement d'une icône, pour grandir, et être soi.

Je ne sais pas ce qui fait que je n'ai pas été plus emballée que ça ; il y a un côté féérie, ou incarnations de la nature, qui ne m'a pas enthousiasmée, dans ce récit ; je ne sais pas pourquoi je ne l'attendais pas forcément là. Pourtant, on peut imaginer qu'il va bien avec un peuple méditérannéen, marqué par ses croyances ?

Je n'ai pas véritablement vibré, en tout cas. Peut-être que je suis restée un peu sur ma faim. Peut-être que j'aurais aimé en savoir plus sur l'après ; c'est vrai qu'on a une retrouvaille dans le métro, rapide, où l'on apprend ce que tous sont devenus ; mais voila, on ne se projette pas dans sa vie à elle, et finalement, que ce récit ne soit pas mis en regard de ce qu'elle est devenue m'a sans doute manqué pour adhérer.

. Monsieur l'archéologue, François Coupry, éd. Gallimard, 1994.

Voir les commentaires

Le grand n'importe quoi :))

1 Mai 2016, 11:56am

Publié par LaSourisJOne

Le grand n'importe quoi :))

Roman.

Ah, qu'est ce que ça fait du bien ! Pour ce livre, ça ne peut être que le coup de coeur, ou le rejet absolu, je préfère vous le dire. Pour moi ça a été le vrai coup de coeur. J'ai adoré, et vraiment beaucoup ri.

C'est comme son nom l'indique, un "grand n'importe quoi", mais pas que ; sinon ce ne serait pas drôle. C'est plutôt bien fichu, bourré de références littéraires en tout genre, plein de pieds de nez à tous les niveaux ; le livre prend souvent les codes narratifs à rebrousse-poil, il s'en joue, et ça fait du bien.

Donc : comment vous dire de quoi il s'agit... Un roman de science-fiction ? Sans doute, puisque ça se passe en 2042, le 7 juin 2042 plus précisément... Et la réflexion sur la science-fiction, avec toujours une tonne d'humour et de distance est au coeur du roman, avec surtout la réflexion sur 'Les Autres' ; aussi l'auteur développe t-il, en marge de son histoire, qu'il mèle au grand n'importe quoi, et qui est elle aussi considérée comme du grand n'importe quoi, une réflexion sur notre rapport à l'Autre depuis la genèse de l'humanité (les mythes, la religion - Dieu, la science, et aujourd'hui, c'est quoi ?? Mystère, mais... il va vous le révéler dans 'L'Incroyable Révélation', Editions Betelgeuse, 2042, dont on lit des extraits on ne peut plus sérieux, et ça devrait vous plaire !!).

Il joue avec les codes narratifs, et de science fiction, mais tout cela est donc extrêmement bien structuré ; et il faut dire que nous, on joue avec lui. C'est jubilatoire !

Extrait, pour le plaisir : 1998, vous savez, la coupe du monde de foot :

"1998, époque mythique dont son grand-père, grand amateur de football, lui parlait toujours avec des trémolos dans la voix. Le vieil homme affirmait d'ailleurs ne plus croire en Dieu depuis que le sport préféré des Français était devenu le beach-volley suite à la disparition des pelouses à cause du réchauffement climatique".

Vous serez plongé au coeur d'une soirée épique dans le village de Gourdiflot-le-Bombé, une soirée d'anniversaire chez des bodybuldés qui commence mal, vous connaîtrez la grande souffrance d'Alain Delon qui a créé l'association des Homonymes anonymes tant c'est dur de porter le même nom que d'anciens hommes célèbres, vous trinquerez au Dernier Bistrot avant la fin du monde, vous rencontrerez des extra-terrestres (enfin, peut-être)... Bref, moi j'ai complètement adhéré. Je vous le recommande !

Médiathèque de Saint-Malo.

. Le grand n'importe quoi, JM Erre, éd. Buchet-Chastel, janvier 2016.

Voir les commentaires

<< < 1 2