Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de la souris jaune

Continuer :)))

30 Novembre 2016, 07:48am

Publié par LaSourisJOne

Roman.

Je suis entrée doucement, à petits pas, dans ce livre. Un peu déconcertée par l'emploi du présent et les paysages. Et puis plus le récit avançait, plus j'étais prise. Captivée, capturée par cette histoire...

Alors : ce fils de 16 ans qui déraille, qui s'isole, s'emprisonne dans un monde de plus en plus dénué de mots, et amorce une grosse connerie... La mère, qui l'élève, comme elle peut, avec sa volonté, sa force et ses faiblesses humaines, regarde, voit, et décide... La beauté de cette décision qui va tout changer ! La luminosité d'un choix qui porte parce que c'est celui qu'on avait l'impression devoir faire ! La petitesse de ce père qui revient épisodiquement, qui se croit au dessus d'eux, d'elle, et qui est au dessous de tout... Mais rien de trop psychologique, là dedans. Un merveilleux dosage sans pathos non plus. 

Les temporalités du récit s'emmêlent très naturellement et se donnent de la force mutuelle pour éclairer qui le présent (la chevauchée à cheval), qui le passé (du fils, de la mère). Je sais que l'épopée sauvage ne m'aurait pas suffi en elle-même qu'elle est amplifiée par ces morceaux de quotidien d'avant.

Il y a du David Vann dans ce Laurent Mauvignier, dans ce face-à-face entre cette mère et son fils de 16 ans. Rugueux sur l'intériorité de chacun, sans consession, sans faux-semblant jusqu'à l'âpreté. La fragilité, les failles, la grande errance qui est la notre, les tatonnements... 

Ca interroge beaucoup sur ce qu'on fait, et sur cette vigilance que malgré le tourbillon de la vie, il ne faut jamais perdre. C'est touchant, merveilleusement touchant et source d'espoir de voir le progressif retour à la vie de l'adolescent, venu d'une volonté, et du retour à l'essentiel. Ca donne la foi en ce que l'on croit et qui est si souvent mis à mal par beaucoup de choses alentours (les bien-pensants, le temps, la course au temps, ...). C'est une magnifique trouée de lumière, qui donne envie d'y revenir. Je pense d'ailleurs que j'aurai envie de le relire, ce livre.

Un grand merci à Sandrine pour sa transmission :)

Bibliothèque d'Evran.

. Continuer, Laurent Mauvignier, éd. de Minuit, septembre 2016

Commenter cet article
D
Vous me donnez super envie toutes les 2...Hop, il est mis de côté pour les prochaines vacances, dans 10 jours!!!!!!!!!!!!!!
Répondre
L
Eh bien, on espère que tu y prendras le même plaisir de lecture ! pour ces vacances qui approchent !
S
C'est une très belle critique à laquelle j'adhère entièrement! Tu pourrais l'envoyer à la maison d'édition...Ce qui fait également la richesse de ce récit est ce qui se devine dans l' intention de cette mère à sortir son fils d'une impasse et qui se dit en quelques phrases très justes , sans tomber dans une emphase moralisante : approcher l'Autre sans crainte et sans peur. C'est tout un cheminement, une éducation. Confrontés à des obstacles cela peut prendre différents chemins comme on peut le lire dans cette histoire. Toujours est -il qu'"accepter l'autre n'est pas renoncer à soi"...
Répondre
L
... Merci, Sandrine, pour ta venue sur ce blog et ton commentaire !! :) Oui, et j'adore ce moment, aussi, du jaillissement de l'idée... Tu sais, quand tu dérailles un peu dans son quotidien, ce quotidien qui lui échappe, et soudain, on la voit en mouvement, et tirée en avant par ce projet : je trouve ça assez fabuleux, parce que tellement source de leçons, et tellement juste, comme vision : soudain, rien n'a changé, mais si, peut-être, justement : elle a pris sa vie en main, et elle a une prise sur elle, pour avancer, avec son fils... C'est vraiment un beau conseil de lecture, et que je te dois :)) !
D
Bon alors ta soeur bizarre quand tu m'as parlé de ce livre hier soir???...J'avais hésité à te l'acheter c'est pour ça!!!..J'espère que l'autre te plaira autant!
Répondre
L
beaucoup lu de billets à propos de ce roman toujours pas à mon programme, mais comme le club a repris je croule sous les sollicitations
bises à toi
Répondre
L
... C'est pas mal, de crouler sous ce genre de sollicitations :)) Mais je pense que tu pourrais l'aimer, il est vraiment bon, j'ai beaucoup aimé. Bises à toi aussi, miss !!!