Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de la souris jaune

L'amour et les forêts :))

26 Octobre 2014, 12:27pm

Publié par LaSourisJOne

L'amour et les forêts :))

Il ne faut pas s’attendre à de la demi-mesure avec Eric Reinhardt. Déjà son Système Victoria (août 2011) mettait en scène la perversité de rapports entre une femme, directrice des ressources humaines d’une grosse entreprise, et un homme, responsable de travaux. Ici, Eric Reinhard ne nous recrache pas avant de nous avoir détaillé par le menu les affres quotidiennes d’une certaine Bénédicte Ombredanne,’écrasée’par son mari. Et il va loin, Eric Reinhardt, très loin.

L’auteur lui-même commence par se mettre en scène et introduire cette lectrice, qui lui écrit, et qu’il va rencontrer à deux reprises. Et qui va lui raconter sa vie matrimoniale, l’objet même de ce livre. C’est majestueusement bien écrit. On s’attache à ce personnage, on s’offusque, on souffre avec elle de la voir tellement sous la coupe de son mari. Eric Reinhardt nous livre cette spirale machiavélique, vénéneuse qui se noue, s’enroule, avec toutes ses complexités, autour de Bénédicte Ombredanne, professeur de lettres agrégée. Prisonnière du harcèlement incessant de son mari, et alors même qu’elle aurait pu sauver sa peau, s’offrant une incroyable parenthèse magique, la jeune femme ne parvient pas à s’extraire de cette vie qui la détruit. Il y a une force, une puissance qui nous retient nous aussi captif, dans ce qu’il relate, notamment cette alchimie entre culpabilité et la part de ce qu’on s’autorise.

Le récit nous tient en haleine jusqu’au bout ; les frères et sœurs d’âmes rencontrés dans la maison de repos sont criants et touchants de justesse, d’autant qu’ils viennent renforcer par contraste l’extrême aridité de la vie affective de Bénédicte. Le témoignage de la sœur, dans la dernière partie du livre pousse le récit jusqu’aux limites de l’insoutenable, mais reste toujours d’une superbe sensibilité. Ce texte est beau, ciselé comme le bijou, la bague d’un autre temps que l’héroïne aime tant à porter dans les grandes occasions.

L’amour et les forêts, d’Eric Reinhardt, éd. NRF Gallimard. Août 2014.

Commenter cet article